26.9 C
Dzaoudzi
lundi 30 janvier 2023
AccueilSociété"Je m'en vais"

“Je m’en vais”

Ils avaient pris leur valise. Direction l’aéroport. Ce matin, les fonctionnaires en grève, réunis en intersyndicale, ont organisé une manifestation entre la barge de Petite-Terre et l’aéroport de Pamandzi. Une façon d’illustrer le slogan qui s’affiche sur les T-shirts depuis quelques jours : «L’Etat m’a trahi, je m’en vais.»

Aéroport Manifestation IntersyndicaleA 10h30, la marche s’élance avec, en tête de cortège, un groupe de lycéens enjoués et motivés qui scandaient «on est victimes, on est victimes ! » Une présence surprenante qu’une lycéenne nous explique : «On est en terminale et on veut étudier. Mais on se met à leur place. Quand on part avec un contrat, on ne le change pas. C’est pas bien de faire ça.»

Une action symbolique
500 voyageurs virtuels, venus majoritairement de Grande Terre, avaient fait le déplacement vers l’aéroport de Dzaoudzi. «L’action d’aujourd’hui a un caractère symbolique mais extrêmement parlant, explique Frédéric Muller, de la FSU et membre de l’intersyndicale des fonctionnaires en grève. Ce départ n’est pour l’instant qu’une mise en scène. Mais il pourrait devenir effectif si le gouvernement s’en tient aux promesses non tenues.»

«Si la moitié des 7000 fonctionnaires partaient, scandait Kamel Adjemout de l’union syndicale Solidaires, Mayotte perdrait 200 millions d’euros par an, en loyers, dépenses et impôts.»

Le point sur les discussions parisiennes
Après un passage dans les rues de Labattoir puis de Pamandzi, les manifestants écrasés par la chaleur arrivent à l’aéroport. Les représentants de l’intersyndicale font un point sur les démarches. «Une réunion des trois ministères –Outremers, Fonction publique et Economie- s’est tenue vendredi soir, précisait Frédéric Muller. Aucune décision n’a encore été prise et le dossier a été envoyé à Matignon. Les dirigeants nationaux (des syndicats) font une énorme pression pour obtenir une ouverture réelle». «On ne peut pas s’arrêter au milieu du gué» rajoutait Thierry Wuillez, du SNES-FSU. Une façon d’évacuer les craintes de démobilisation alors que le mouvement est entré dans sa deuxième semaine.

La suite
Pour garder des troupes motivées, rien de tel que le programme du reste de la semaine : rassemblement devant la maison d’arrêt de Majicavo demain en soutien aux «copains» de la pénitentiaire, solidaires du mouvement et surtout rendez-vous avec le préfet à l’issu de la nouvelle manifestation prévue jeudi à Mamoudzou. Les grévistes lui remettront une masse de lettres nominatives signées par les grévistes pour lui signifier symboliquement «dans le cadre d’un départ collectif», leur «décision de réintégrer (leur) affectation d’origine».

Aéroport de mayotte Manifestation des fonctionnaires
L’intersyndicale doit se réunir en fin d’après-midi, sans pour autant organiser une assemblée générale, pour examiner d’éventuelles décisions qui auraient été prises par les services du Premier ministre dans la journée.

Sous la chaleur de Petite Terre, les grévistes sont ensuite repartis vers la barge, à pied pour certains, en taxi pour d’autres.

RR

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139126
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139126
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139126
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139126
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139126
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139126
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...