26.9 C
Dzaoudzi
mercredi 8 février 2023
AccueilSantéSida : Mayotte essaie de se faire entendre

Sida : Mayotte essaie de se faire entendre

Le 12e colloque VIH/Sida Océan indien se tient à partir d’aujourd’hui à l’Ile Maurice. Mayotte est représentée malgré les obstacles diplomatiques.

Colloque VIH SIDA Maurice125 délégués étaient attendus à partir d’aujourd’hui et pour 3 jours à Maurice pour le 12e colloque VIH/Sida océan Indien. Les Comores, Madagascar, La Réunion, les Seychelles et Maurice sont représentés mais également Mayotte, malgré les difficultés diplomatiques.
Cet événement est en effet initié par la Commission de l’Océan Indien (COI), l’organisation intergouvernementale qui regroupe les îles de la région et qui ne reconnait pas Mayotte en tant que territoire français. Les tensions politiques resurgissent à chaque événement organisé par la COI et ce colloque n’y a pas échappé.
Cette année, c’est une délégation de l’ARS (Agence de Santé) qui a envoyé des représentants de Mayotte, profitant de la casquette océan Indien de l’agence qui chapeaute à la fois La Réunion et le 101e département.

“Le Sida se soigne aussi par la politique”

Mayotte conserve donc une place particulière, ce que regrette Moncef Mouhoudoire, le président de Nariké M’sada, l’association de prévention et d’accompagnements des personnes vivant avec le VIH à Mayotte : «Les hommes voyagent mais le sida aussi. Nous soutenons que ‘le sida se soigne aussi par la politique’, une expression qui prend tout son sens ici.»
L’association ne participe plus au colloque depuis trois ans, lassée de ne pouvoir prendre pleinement part aux travaux. «Nous regrettons cette situation car c’est une riposte commune qui s’organise dans la région depuis 12 ans avec certains des meilleurs spécialistes nationaux, sans Mayotte. Tout le monde gagnerait à une représentation officielle de Mayotte. Il y a une interpénétration régionale qui est avérée. Mayotte, par exemple, subit une immigration clandestine qui est réelle et qui vient de toute la région jusqu’aux pays africains avoisinants. La prise en charge sanitaire et notamment du VIH Sida de ces migrants est une question fondamentale qui mérite d’être débattue dans des colloques comme celui-là.»

Redynamisons la riposte

Ce colloque annuel est en effet l’occasion de communiquer et d’analyser les dernières informations médicales et épidémiologiques sur la maladie. Le thème retenu cette année, «Redynamisons la riposte», permettra également de focaliser les débats sur les soins et le soutien à apporter aux personnes séropositives dans la région.

L’Ile Maurice qui accueille l’événement est, après Madagascar, le territoire de la région le plus concerné par la maladie. Le ministère de la Santé y a dénombré 5.682 personnes porteuses du VIH au milieu de cette année. Il estime toutefois que le nombre de séropositifs sur l’île serait bien plus élevé et l’évalue à environ 10.600. On dénombre également près de 800 patients suivis par le CHU de La Réunion quand les Comores estiment à 300 le nombre de cas sur leur territoire. Quant à Madagascar, les chiffres de 2011 indiquaient que plus de 42.000 adultes et enfants y vivent avec le VIH.

A Mayotte, la “file active” de patients suivis par le CHM était de 159 personnes au 1er janvier. Depuis le début de l’épidémie, 304 patients ont été suivis par le centre hospitalier.

RR

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139126
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139126
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139126
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139126
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139126
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139126
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...