26.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 février 2023
AccueilSociétéHandicaps : Mayotte se mobilise pour l’emploi

Handicaps : Mayotte se mobilise pour l’emploi

437 travailleurs sont reconnus handicapés à Mayotte. Tous ont été confrontés à des difficultés majeures dans leur insertion professionnelle. La semaine pour l’emploi des personnes handicapées tente de faire bouger les choses.

Mariame Saïd Kalame, la directrice de la Maison des personnes handicapées, se réjouit de l'écho de la semaine
Mariame Saïd Kalame, la directrice de la Maison des personnes handicapées, se réjouit de l’écho de la semaine

Pour la 3e année, Mayotte s’associe à la semaine nationale des travailleurs handicapés. C’est un séminaire organisé au Conseil général qui a ouvert l’événement, l’occasion de vérifier que les nombreuses marches de l’hémicycle ne permettent pas à tous d’accéder au lieu dans de bonnes conditions.
Cette semaine a pour objectif de sensibiliser au recrutement et au maintien de l’emploi des travailleurs handicapés aussi bien dans les secteurs privé que public. Elle est pilotée par la Maison des Personnes Handicapées (MPH) avec une multitude de partenaires.

«En trois ans, on a constaté beaucoup de changements, se félicite Mariame Saïd Kalame, la directrice de la MPH de Mayotte. C’était un challenge de réunir autant de partenaires et de personnes en situation de handicap dans l’hémicycle. Et on l’a relevé. On a même eu la visite d’un élu !»

Trois ans d’avancées

La MPH de Mayotte a vu le jour en 2005, cinq ans après les Maisons métropolitaines. En trois ans, elle a enregistré près de 3000 dossiers et a permis à des centaines de familles d’accéder aux allocations destinées aux personnes en situation de handicap. «Les moyens sont là. Ils ne sont pas suffisants mais il y en a. Il faut maintenant savoir les exploiter. Aujourd’hui on ne peut que se réjouir : beaucoup de choses se font», constate Mariame Saïd Kalame.

Les différentes associations parties prenantes de l’insertion des personnes handicapées ont en effet pu présenter leurs actions : des ateliers individuels et collectifs de gestion d’un budget, d’information à la santé publique ou d’informatique pour l’ADSM, lutte contre l’illettrisme et formations à la langue des signes en milieu professionnel pour l’ACE, travail sur des pistes professionnelles pour Alo Alo ou encore mise en place de tutorats dans les entreprises par Toioussi… quelques exemples parmi les nombreuses actions menées par toutes ces structures.

Des aides financières qui excluent les sans-papiers

De la même façon, les différentes institutions ont pu présenter de nombreuses aides destinées aux personnes en situation de handicap. Des dispositifs essentiels mais qui laissent encore des gens sur le bord du chemin.
Un jeune homme se lève. Depuis l’ouverture du séminaire, il est assis dans l’hémicycle. Il s’exprime en langue des signes. «J’ai fait mon dossier pour recevoir des aides. Il est complet, tout bon et pourtant je ne touche rien. Je ne peux pas payer les factures. Je ne peux pas manger.» L’assistance est émue mais la réalité s’impose à tous : «Nous sommes confrontés tous les jours à des témoignages comme celui que vous venez d’entendre, explique Mayama. Quand on rencontre une personne, on la reconnait comme étant handicapée, on sait qu’elle a des besoins, mais on ne peut rien faire lorsqu’elle est en situation irrégulière. Cette demande doit être portée au-delà de cet hémicycle car ces décisions nous dépassent largement.»
A Mayotte comme ailleurs, les combats pour l’insertion professionnelle et pour l’égalité auront encore, malheureusement, besoin de nombreuses semaines comme celle-ci pour tenter d’approcher leurs buts.
RR

Le programme de la semaine :
Mardi :
De 8 heures à 11 heures à OPCALIA matinale Info (désinsertion professionnelle et avantages RQTH) par l’Agefiph, la Mission Locale et la CSSM, destinée aux employeurs.
De 8 heures à 11 heures à Sada, stand d’information et de communication sur l’accès aux droits par la MPH. Tout public.
De 9 heures à midi à Pôle Emploi, Job Dating par Pôle Emploi, ACEMSAIDHIÉ et ADSM destiné aux entreprises et travailleurs handicapés (sur inscription à Pôle Emploi).

Mercredi
De 8 heures à 15 heures à la Cité Des Métiers (CDM), Portes ouvertes par la CDM et la Direction de la Formation
Professionnelle, destiné à tous.
De 8 heures à 15 heures à Chirongui, Stand d’information et de communication sur l’accès aux droits. Tout public.

Jeudi
De 8 heures à 15 heures à la CCAS de Mtsamboro, Stand d’information et de communication sur l’accès aux droits. Pour tous.
De 8h30 à 11 heures, Mission locale Emplois d’avenir. Matinée destinée aux travailleurs handicapés.

Vendredi :
De 8 heures à 15 heures à Labattoir, Stand d’information et de communication sur l’accès aux droits. Tout public.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139126
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139126
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139126
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139126
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139126
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139126
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...