31.9 C
Dzaoudzi
dimanche 5 février 2023
AccueilFaits diversDélinquance : «on vide le Titanic avec une petite cuillère!»

Délinquance : «on vide le Titanic avec une petite cuillère!»

C’est une expression de désarroi de policiers qui se sont trouvés face à un groupe d’une centaine de jeunes, très jeunes, armés de cailloux, samedi soir à Kawéni. Une jeune dentiste en a fait les frais.

Pare brise briséElle était venue pour aider une population en difficulté, aggravée par le désert médical. Une jeune dentiste qui passait en voiture par Kawéni samedi vers 20h45 a été assaillie de jets de cailloux, brisant son pare-brise, ses vitres droites et gauches. Tentant de les éviter, elle donne un coup de volant qui envoie le véhicule dans un des larges fossés récemment rénovés à Kawéni. Choquée, empêtrée dans sa ceinture de sécurité, elle entend plusieurs jeunes l’assaillir, lui dérober sac à main et portable, sans se soucier de sa santé. «Elle était venue à Mayotte rendre service à une région en difficulté» rapporte le commandant de Police Christophe Gesset.

C’est une violente altercation entre deux familles voisines du quartier de Mahabouréni qui est à l’origine des troubles. A tel point que plusieurs blessés doivent être évacués par les secours. «Ils se font alors caillasser et décident de passer en force». C’est le début de violences qui perdureront jusqu’à deux heures du matin : «trois policiers ont été blessés dont un brûlé au bras et cinq automobilistes, victimes, ont décidé de porter plainte. On a retrouvé sur la banquette arrière d’une voiture un demi-parpaing» témoigne le policier.

A délinquance spécifique, mesures adaptées

Le seul élément positif est l’appel passé par des habitants du quartier aux services de secours, les prévenant d’une embuscade. Mais aucune interpellation n’a pu avoir lieu, «les enfants auteurs des faits ne vont jamais au contact de force de l’ordre». Et ils sont plus agiles que des gendarmes ou policiers engoncés dans leurs gilets pare-balle, leurs casques et leurs rangers.

Une enquête est bien sûr diligentée et permet la plupart du temps de remonter aux auteurs des faits… mais quelques semaines après. La justice a alors affaire à de très jeunes auteurs, considérés comme non justiciables. Les parents ne sont pas ou peu inquiétés, sans doute à cause de leur vulnérabilité.

D’autre part, il est interdit de placer en garde à vue des jeunes de moins de 13 ans, en dehors d’une retenue judiciaire en présence des parents, qui n’est jamais appliquée, car trop lourde.  Quand, enfin, la justice va jusqu’au bout, il s’agit des cas les plus extrêmes, laissant les autres s’amplifier, et reste démunie devant l’engorgement des centres de placement.

Une solution existe si on écoute les forces de police : appliquer à Mayotte un plan Marshall comme le préconise Noussoura Soulaimana, de la CFE CGC, qui sortirait des règles conçues pour la métropole pour adapter des mesures à la situation mahoraise.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

2 Commentaires

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139511
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139511
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139511
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139511
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139511
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139511
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...