30.9 C
Dzaoudzi
jeudi 2 février 2023
AccueilSociétéRetraites mahoraises : sortir du dédale

Retraites mahoraises : sortir du dédale

Comment s’y retrouver dans les caisses, les dossiers et les allocations pour préparer sa retraite ? C’est la question que se posent nombres de fonctionnaires territoriaux à Mayotte perdus dans un labyrinthe administratif. Ils y voient peut-être un peu plus clairs après le séminaire organisé au conseil général.

RETRAITES A MAYOTTEDans un département où 50% de la population a moins de 20 ans, parler de la retraite peut paraître incongru. Mais c’est un autre chiffre qui a attiré l’attention des collectivités locales : dans les mairies, les syndicats intercommunaux et au conseil général, 15% des agents ont plus de 50 ans.
Pour la première fois, dans les prochaines années, un nombre conséquent de Mahorais va pouvoir prétendre à une pension retraite après avoir cotisé tout au long d’une vie professionnelle. Mais comment s’y retrouver après tant de changements de statuts et l’arrivée du droit commun ?

Pour éviter un enfer administratif à leurs agents, le conseil général et les 17 communes mahoraises ont organisé, hier matin, un séminaire pour expliquer le fonctionnement du système à Mayotte. «Les agents, selon leur ancienneté, doivent jongler avec trois caisses différentes pour déterminer le montant de leur pension», notait Daniel Zaïdani en ouverture de la session.

3 caisses et combien de pension ?

Il y a d’abord tous les fonctionnaires embauchés du temps de la Collectivité départementale de Mayotte (CDM) qui ont cotisé à la caisse de retraite mahoraise (CRFM*). Ceux-là n’avaient pas de caisse de retraite complémentaire. Ensuite, on trouve les fonctionnaires territoriaux qui cotisent à la caisse nationale (CNRACL**) avec une retraite complémentaire. Quant aux non-titulaires de la fonction publique territoriale, ils dépendent de la sécurité sociale de Mayotte (CSSM). Et ce n’est pas tout !

Certains sont sous le régime d’une loi de 1984 qui leur donne droit à partir en retraite entre 60 et 62 ans. D’autres sont couverts par une loi de 2001, avec un départ optionnel dès 55 ans et jusqu’à 67 ans pour les catégories «sédentaires». Pas sûr qu’il suffise d’une matinée, même riche en contenus, pour que chacun s’y retrouve.

Conserver tous ses documents

Le conseil général, la préfecture et les différentes caisses ont promis aux fonctionnaires territoriaux de les accompagner dans la préparation de leur dossier. Un an avant de pouvoir prétendre à leur retraite, ils sont invités à contacter les ressources humaines de leur collectivité pour commencer à rassembler les différentes pièces et justificatifs. Cela laisse le temps pour tenter de combler les trous : un des principaux problèmes auxquels sont confrontés ces agents est la disparition de documents. Les feuilles de paye, par exemple, doivent être conservées tout au long de sa vie professionnelle. Une obligation souvent plus facile à entendre qu’à réaliser.
RR

*CRFM : Caisse de retraite des agents fonctionnaires de Mayotte
**CNRACL : Caisse nationale de retraite des agents des collectivités locales

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139114
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139114
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139114
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139114
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139114
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139114
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...