24.9 C
Dzaoudzi
vendredi 3 février 2023
AccueilSociétéGautier mis en examen

Gautier mis en examen

L’ex-patron du groupement d’intervention régional a été mis en examen vendredi en fin de journée pour trafic de stupéfiants. Placé sous contrôle judiciaire, il devrait, néanmoins, pouvoir quitter Mayotte.

Maître Szpiner devançant Gérard Gautier à la sortie du bureau juge Karki à 17h30
Maître Szpiner devançant Gérard Gautier à la sortie du bureau du juge Karki à 17h30

“Contrôle judiciaire souple”, c’est ce qui a été mis en avant par Me Francis Szpiner, l’avocat de Gérard Gautier. Le gendarme, ex-patron du GIR de Mayotte a été mis en examen pour complicité de trafic de stupéfiants et aide au séjour irrégulier par le juge d’instruction Hakim Karki, indique le ténor du barreau de Paris. Placé sous contrôle judiciaire, il devrait pouvoir néanmoins quitter le département pour la France hexagonale. Le parquet de Mayotte a confirmé les termes de la mise en examen et la “souplesse” du contrôle judiciaire, sans faire d’autres commentaires.

Gérard Gautier était incarcéré depuis lundi à Rennes, un mandat d’amener ayant été délivré à son encontre par le magistrat. Arrivé en début d’après-midi à Mayotte, il aura passé moins d’une heure dans le bureau d’Hakim Karki.

Un second ex-membre du GIR, Christian Lemignant a également été interpellé au même moment que Gérard Gautier. Il devrait également être présenté prochainement au juge Karki. Incarcéré à Dunkerque, le gendarme aurait un comportement suicidaire, selon nos confrères du groupe Kwezi.

En juin dernier, deux mises en examen étaient déjà tombées sur deux ex-membres du GIR après 96 heures de garde à vue.  Placés également en garde à vue, Gautier et Lemignant avaient été libérés suite à une erreur de procédure.

Cette mise en examen intervient dans le cadre d’une instruction ouverte il y a près de trois ans. Gérard Gautier est soupçonné d’avoir mis en place un système d’importation de drogues vers Mayotte pour gonfler les statistiques de saisies du groupement. L’affaire avait éclaté lorsque Roukia, une jeune femme de 18 ans avait été retrouvée morte d’une overdose dans le nord de l’île. La drogue qui a tué Roukia pourrait avoir été introduite à Mayotte par le présumé système d’importation mis en place par le GIR.

Axel Lebruman

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139512
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139512
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139512
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139512
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139512
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139512
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...