26.9 C
Dzaoudzi
mardi 7 février 2023
AccueilEconomieLe préfet scandalisé par le coup de force de Total

Le préfet scandalisé par le coup de force de Total

P1040852
La police n’autorise l’accès à la station de Kawéni qu’aux véhicules prioritaires

Article actualisé à 18h47

Le préfet a pris la parole ce matin. Le message est clair, le représentant de l’Etat à Mayotte demande au pétrolier de rouvrir sans délai les stations-service.

“C’est une prise en otage des Mahorais.” Jacques Witkowski, en marge d’une réunion de l’observatoire des prix, réagit vivement à la “décision unilatérale de Total Mayotte de fermer ses points de vente et de distributions“.

Le préfet affirme que la direction de Total n’a prévenu aucun service de l’Etat pour éventuellement pallier aux urgences. “C’est une décision que nous considérons comme incompréhensible.  Elle prend par surprise, sans aucun préavis, sans avertissement notamment à destination des services de secours et de police”, note le préfet qui a réquisitionné Total pour fournir de l’essence à “certains services vitaux pour la population”.

La direction de Total a entendu la remontrance du représentant de l’État à Mayotte. À 15 heures, la station-service de Kawéni a ouvert partiellement ses pompes. Seuls les véhicules prioritaires visés par la réquisition préfectorale peuvent accéder au nectar sans-plomb. Sont concernés : les services de secours et d’incendies, les services sociaux et médicaux, le SMUR, les forces de l’ordre et les services de l’État au titre d’intervention de sécurité civile, routière ou de contrôle.

P1040849
La station-service de Passamainty à 15h30

Dialogue de sourds

Restent tous les autres, à savoir l’ensemble de la population mahoraise, tributaire d’une façon ou d’une autre des hydrocarbures. La société de transport, et notamment de transport scolaire Matis, pourrait avoir des difficultés dès demain pour faire rouler certains véhicules. Mais selon la direction de Total Mayotte, en accord avec le mouvement outremer des pétroliers et distributeurs, les 7 stations-service Total de l’île rouvriront dès demain, aux horaires habituels.

Les pétroliers d’outremer regrettent l’absence de dialogue sur le décret Lurel sur la transparence des marges de la filière d’hydrocarbure, comme l’indique une lettre ouverte à Victorin Lurel datée et publiée vendredi dernier. “Que je sache, sauf d’avoir été atteint d’une maladie grave qui m’ôterait toute mémoire, historique et momentanée, je n’ai, à aucun moment, été sollicité par la société Total Mayotte pour qu’on me dise que le décret, sur la partie Mayotte, ne va pas”, répond, sans hésiter, le préfet. La communication entre les pétroliers et l’État s’apparente aujourd’hui à un dialogue de sourds.  Je demande régulièrement les comptes de cette société, qui a l’air de ne pas mal se porter et on ne me les donne pas”,  regrette Jacques Witkowski. “À Paris, ils ont tout”, lui répond Laurent Gautron, le directeur de Total Mayotte, contacté par téléphone.

Le mouvement, commun aux cinq départements français, réunit aussi bien les pétroliers que les distributeurs de la filière. À La Réunion, 90 % des stations-service étaient fermées en fin de journée. La situation monopolistique de Total à Mayotte a convaincu le préfet de saisir le parquet dès ce matin.

Le ministre des Outremer, Victorin Lurel, recevra les gérants de stations-services le 18 décembre prochain et les pétroliers le 20, pour répondre à leur demande.

Axel Lebruman

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...