26.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 février 2023
AccueilSantéLa lèpre, toujours présente à Mayotte

La lèpre, toujours présente à Mayotte

On parlait de léproserie sur l’îlot M’bouzi comme d’une période révolue. Mais la situation sanitaire se rappelle à nous : la lèpre est une maladie endémique à Mayotte et à la région Océan Indien, ainsi que le mentionne une étude de l’Institut de Veille Sanitaire dans son dernier Bulletin épidémiologique hebdomadaire.

Incidence et nombre de cas par commune (importance croissante avec la couleur)
Incidence et nombre de cas par commune (importance croissante avec la couleur)

Le travail a porté sur l’ensemble des cas de lèpre confirmés par prélèvement et recherche bactériologique entre 2006 et 2011, identifiés par le service de léprologie du Centre Hospitalier de Mayotte.

La lèpre, ou maladie de Hansen, est une maladie infectieuse chronique qui touche essentiellement la peau, les muqueuses et le système nerveux périphérique. La maladie est transmise par des gouttelettes d’origine buccale ou nasale lors de contacts étroits et fréquents avec un sujet infecté et non traité. Elle est malgré tout peu contagieuse mais peut entraîner des infirmités sévères faute d’un diagnostic et d’un traitement précoces.

La période d’incubation de la maladie est de 5 ans en moyenne « mais les symptômes peuvent parfois n’apparaître qu’au bout de 20 ans », indique le site de l’Institut Pasteur.
Parmi les 17 pays totalisant plus de 95% des nouveaux cas déclarés en 2010, 9 sont sur le continent africain. De 2006 à 2011, 307 nouveaux cas de lèpre ont été diagnostiqués à Mayotte, ce qui en fait le département français le plus touché. Mais le nombre de cas détectés en 2011, rapporté à la population totale, est le plus bas, « une tendance à la diminution confirmée par l’absence de cas présentant un handicap de degré 2 parmi les nouveaux cas détectés ».
Les bacocos sont les plus touchés
L’importance du nombre de cas dans le 101ème département français est, selon l’Institut de Veille Sanitaire, imputable au travail effectué : « Campagnes de dépistage actif au sein des familles autochtones ayant eu au moins un cas de lèpre (…) associées à un renforcement des activités de formation des personnels de santé et d’information des malades en matière de dépistage ».

Les deux tiers des personnes atteintes sont des hommes et 74% ont plus de 15 ans. La plupart des cas concerne des malades marqués par plus de cinq lésions cutanées insensibles (multibacilaires).
Malgré le traitement à base de trois antibiotiques, pratiqué dans le cadre de la lutte antilépreuse, Mayotte est l’un des deux seuls départements français où la lèpre reste endémique, le second étant la Guyane. A La Réunion, une surveillance spécifique a été récemment mise en place « et pose la question de la sous-estimation de la maladie dans cette île ». Dans la région Océan Indien, Anjouan est le territoire le plus touché, « un des plus forts taux mondiaux ». C’est pourquoi l’étude préconise une coopération régionale dans ce domaine.
Face à l’éventualité d’une maladie sous-diagnostiquée à Mayotte, des actions de dépistage actif sont demandées. « Il est important de consolider la lutte antilépreuse et la surveillance à Mayotte pour pouvoir éliminer cette maladie », conclut l’étude.
Anne P-L.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...