26.9 C
Dzaoudzi
dimanche 29 janvier 2023
AccueilEnvironnementGreffe ton légume !

Greffe ton légume !

???????????????????????????????
Atelier greffe sous l’oeil attentif de Luc Van Huffel (au premier plan)

Les contraintes sont nombreuses à Mayotte pour faire sortir un légume de terre, une solution : la greffe.

D’un côté, un plan d’aubergine aux légumes immangeables, mais très véloces dans le sol, de l’autre une solanacée subtile au goût, mais bien frêle en terre. La solution, c’est le greffon ! Jeudi 12 décembre, la Chambre de l’agriculture (Capam) a organisé sa 12ème journée de formation à destination des maraîchers sur le thème de la greffe.

“Le gros problème à Mayotte c’est une bactérie dans le sol, la Ralstonia solanacearum. Elle existe partout dans le monde mais elle est particulièrement présente à Mayotte”, explique Luc Van Huffel, ingénieur agronome de la Capam. Ce micro-organisme est la plaie des maraîchers. Son impact est radical en provoquant le flétrissement de la plante. En quelques heures, le pied de tomate ou d’aubergine peut mourir : la bactérie pénètre par la racine et bouche tous les apports en eau et en minéraux de la plante.

Des traitements du sol existent mais sont désormais interdits en raison de leur impact négatif sur la terre. La greffe permet d’adapter un végétal à un sol récalcitrant en utilisant les propriétés d’une autre plante. La technique remonte à l’apparition de l’agriculture.

Associer deux variétés

Pour contrer la bactérie, l’antenne du CIRAD à Mayotte, sous l’oeil expert de Thomas Chesneau, travaille sur l’identification d’espèces résistantes à ce fléau.  Sur l’île, la souche n’est ni africaine ni réunionnaise, elle est asiatique. Le travail consiste donc à trouver des variétés asiatiques résistantes. C’est chose faite avec la Surya pour l’aubergine. La Surya produit une petite aubergine amère, sans aucun intérêt gustatif. Par contre, la variété est une championne des racines, profonde, robuste et résistante à la bactérie, ce sera le porte-greffe. Il suffit de l’associer à une espèce intéressante en cuisine, ce sera le greffon.

Un exemple de greffe
Un exemple de greffe

Après avoir semé les deux variétés, le maraîcher les coupe au même diamètre et au même niveau de croissance, puis les associe pour n’en faire qu’un seul et même pied à l’aide d’une bague en silicone. La résistance du Surya associée aux qualités gustatives d’une aubergine de table permet à l’agriculteur de sécuriser sa production. “Les résultats sont très bons, il y a un grand enthousiasme des professionnels sur le sujet”, rapporte Luc Van Huffel.

Afin de développer et d’étendre la technique déjà utilisée par de nombreux maraîchers, un kit de plantation avec une plaquette explicative a été distribué jeudi dernier à la vingtaine d’agriculteurs présents sur le site de la Direction de l’agriculture, des ressources terrestres et maritimes du Conseil général à Dembéni.

En ce début de saison des pluies, c’est aussi le ciel qu’il faut scruter. Une pluie tropicale est aussi dévastatrice pour de frêles salades qu’une bactérie dans le sol.

 Axel Lebruman

Article précédentMandela : le dernier voyage
Article suivantCaricature-moi Mayotte

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139510
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139510
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139510
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139510
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139510
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139510
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...