29.9 C
Dzaoudzi
mardi 7 février 2023
AccueilEconomiePas de réconciliation entre Lurel et les pétroliers

Pas de réconciliation entre Lurel et les pétroliers

P1040849Les acteurs de la filière carburant n’ont pas goûté à la réunion proposée par Victorin Lurel, ministre des Outre-mers, hier en fin de journée. Après 4 heures de discussion, ils ont claqué la porte du ministère.

Les pétroliers et les gérants des stations-services d’Outre-mer ont été reçus hier par le ministre des Outre-mer, Victorin Lurel. Les discussions ont porté sur le nouveau décret réglementant la fixation des prix des produits pétroliers qui entrera en vigueur le 1er janvier prochain. La rencontre s’est terminée aux alentours de 20h (22h à Mayotte) par le départ des acteurs de la filière carburant, 4 heures après avoir débuté.

Les pétroliers et distributeurs n’acceptent pas la volonté de Victorin Lurel de rendre plus transparent le marché du carburant en Outre-mer avec un objectif : faire baisser les marges et donc les prix à la pompe. “Ces échanges ont aussi permis au ministre de répondre aux inquiétudes et aux incompréhensions exprimées par les différents acteurs”, déclare le cabinet du ministre dans un communiqué.

Malgré l’échec de la réunion, le ministre laisse sa porte ouverte à de nouvelles négociations “dès aujourd’hui”. Le ministère a rappelé les objectifs du texte en préparation : “faire baisser les prix, préserver l’emploi et consolider le développement économique de la distribution de carburant dans les DOM.”

Gros bénéficices

Le 10 décembre, la quasi-totalité des stations-service d’Outre-mer était pompes closes à l’appel des directions des pétroliers et des représentants des gérants de stations-service. Mardi dernier, vingt-et-un parlementaires d’Outre-mer ont envoyé une tribune libre à la presse locale dans laquelle ils dénoncent “une tentative de manipulation de l’opinion publique avec la diffusion de fausses informations et, d’autre part, un chantage à l’emploi”.

Initialement, les pétroliers et les distributeurs devaient rencontrer séparément le ministre, finalement la rencontre s’est déroulée hier pour les deux professions.” Les gérants des stations-service ne doivent pas avoir de crainte et ne doivent pas se laisser instrumentaliser”, mettent en garde les parlementaires.

Mayotte est dans une situation atypique en Outre-mer : il s’agit du seul DOM où un seul opérateur détient l’approvisionnement et la distribution du carburant. Comme le révélaient nos confrères de France Mayotte Matin dans leur édition du 17 décembre, Total Mayotte aurait réalisé 10,8 millions d’euros de bénéfice en 2012.

A.L.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139518
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139518
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139518
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139518
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139518
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139518
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...