26.9 C
Dzaoudzi
mercredi 8 février 2023
AccueilSociétéLabattoir : «Pas de volonté de vengeance» pour la prière du vendredi

Labattoir : «Pas de volonté de vengeance» pour la prière du vendredi

Les fidèles étaient nombreux ce midi pour la prière du vendredi à la mosquée de Labattoir, après l’acte de profanation perpétré dans la nuit du Nouvel an. Un appel à une marche de protestation a été lancé pour demain samedi.

Mosquée du vendredi Labattoir 2La mosquée était bondée, ce vendredi midi, comme à l’accoutumée, pour la grande prière. Devant le lieu de culte, théâtre avant-hier d’un acte de profanation, les fidèles faisaient d’abord part de leur incompréhension face à cet acte toujours qualifié d’inacceptable. «Ca m’a beaucoup affecté, profondément touché», confiait un premier homme. «C’est de la provocation», pouvait-on entendre également, sans que personne ne sache vraiment quoi en dire.

Que dire en effet face à ce geste ? Deux individus à bord d’une petite voiture blanche ont jeté, en début de matinée du 1er janvier, une tête de porcelet en direction d’une des entrées de la mosquée du vendredi sans sortir du véhicule. Le Préfet et le ministre des Outre-mer avaient tenu à condamner « fermement » cet acte.

“Notre religion, c’est la paix”

«Nous sommes en colère, mais nous ne sommes pas dans un état d’esprit de revanche», confiait un autre fidèle ce midi. C’est simplement un geste qui n’a pas sa place dans notre société. Ici, les gens vivent ensemble et c’est inadmissible de voir certains essayer de monter les religions ou les gens les uns contre les autres.»
«Notre religion, c’est la paix, ce n’est pas la guerre, insistait un troisième. Et quelle que soit sa religion, on ne peut pas se faire justice soit même.» Un sentiment largement partagé, même si chez les anciens, la colère s’exprime plus ouvertement. Tous, en tous les cas, espèrent que l’enquête progressera rapidement.

«Je partage absolument ce sentiment”, affirme le nouveau procureur de la République de Mayotte, Joël Garrigue. “Je comprends que les croyants soient retournés et on fait en sorte que l’affaire soit vite résolue.»

Tracer les acheteurs

Le porcelet jeté en direction de la mosquée a été cuit et provient donc probablement d’un des rares points de vente à proposer ce genre d’animal entier à Mayotte. «L’animal a été vraisemblablement acheté entier pour faire une grillade pour les fêtes. Et ce genre d’achat n’est pas si courant à Mayotte. Nous espérons pouvoir facilement tracer les acheteurs, poursuit Joël Garrigue. Ce que j’espère, c’est qu’on ait à faire à des gens qui ont fait ça par excès de bêtise, sur le coup de l’alcool, plutôt que des personnes qui auraient commis ce geste à froid.»
C’est également le sentiment le plus répandu à la mosquée ce midi. Si l’acte s’avérait prémédité, les rancœurs pourraient être d’autant plus lourdes.
«Ce que je crains, concluait une jeune femme, c’est l’amalgame que certains vont faire entre ceux qui ont fait ça et l’ensemble des Mzungus (Métropolitains)».

Appel à témoins et marche blanche

Les autorités continuent à inciter tous ceux qui auraient pu être témoins d’un fait en lien avec l’affaire à se manifester. «Chaque détail insignifiant mis bout à bout permet de faire avancer les enquêteurs», insiste Joël Garrigue.

A l’issu de la prière, l’imam a confirmé l’appel à une marche blanche, demain, pour que ceux qui le souhaitent puissent exprimer leur mécontentement. Le rassemblement est prévu à 9 heures, aux abords de la mosquée.

RR

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139115
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139115
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139115
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139115
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139115
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139115
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...