26.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 février 2023
AccueilOcéan IndienMadagascar : Hery aux portes du pouvoir

Madagascar : Hery aux portes du pouvoir

Hery Rajaonarimampianina pourrait devenir le nouveau président malgache. Déclaré vainqueur hier par la commission électorale qui annonçait les résultats complets provisoires, il devra encore gérer la contestation de son adversaire du second tour avant la proclamation officielle des résultats le 18 février.

Hery Rajaonarimampianina arrive en tête de l’élection présidentielle malgache selon les résultats provisoires. (Crédits photo : Axel Lebruman)
Hery Rajaonarimampianina arrive en tête de l’élection présidentielle malgache selon les résultats provisoires. (Crédits photo : Axel Lebruman)

Avec 53,5% des voix, contre 46,5% pour Jean-Louis Robinson, Hery Rajaonarimampianina pourrait être le vainqueur de l’élection présidentielle malgache. Les résultats provisoire de l’ensemble des bureaux de vote ont été annoncés hier par la CENI-T, la Commission électorale nationale indépendante pour la transition.
Cette victoire, à l’issu d’un long processus électoral n’a été obtenu qu’avec une différence de 270.000 de voix.

Pour autant, Rajaonarimampianina n’est pas encore tout à fait président. Sa victoire n’a pas encore été reconnue par Jean-Louis Robinson, loin de là. L’autre candidat du second tour estime avoir, lui-aussi remporté l’élection. Son porte-parole a ainsi affirmé hier qu’il avait gagné avec 52,8% des suffrages. Après avoir dénoncé des fraudes massives, M. Robinson avait déjà saisi la Cour électorale spéciale (CES) pour demander la disqualification du vainqueur. Une centaine de requêtes doivent ainsi être examinées pour trancher ce contentieux électoral au plus tard le 18 février prochain, date à laquelle devraient être officiellement proclamés les résultats du scrutin présidentiel.

Ce matin, il est donc difficile de dire si, deux mois et demi après le premier tour du 21 octobre et des années de crises politiques, la vie politique de Madagascar va se normaliser.
7, 8 millions d’électeurs étaient appelés aux urnes dans 20 001 bureaux de votes ouverts dans l’île, dans une élection supervisée par la CENI-T et scrutée par de nombreux observateur nationaux et internationaux.
RR

A lire aussi :
Madagascar : le candidat de Rajoelina toujours en tête
Madagascar : aux urnes
Madagascar : a voté !
Madagascar : jour de vote dans les fokontany
Madagascar : fin de transition

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139115
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139115
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139115
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139115
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139115
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139115
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...