25.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 février 2023
AccueilFaits diversProfanation à Labattoir : les auteurs présumés en garde à vue

Profanation à Labattoir : les auteurs présumés en garde à vue

Les enquêteurs semblent avoir reconstitué le fil des événements qui se sont déroulés le 1er janvier à Labattoir. Les auteurs présumés ont été placés en garde à vue.

MOSQUEE DE LABATTOIR 8 JANVIERTout le monde espérait une avancée rapide de l’enquête après la profanation de la mosquée de Labattoir intervenue à l’aube du 1er janvier. Deux individus avaient jeté une tête de porcelet devant l’entrée du lieu de culte depuis une voiture. Cette profanation, inédite à Mayotte, avait provoqué de vives réactions au sein de la population, transcendant les origines et les religions. La marche blanche organisée samedi pour manifester cette désapprobation avait rassemblé plusieurs milliers de personnes.

Les auteurs présumés retrouvés

Bonne nouvelle : cette enquête progresse effectivement très vite. Ce matin, un couple a été placé en garde à vue. Ils seraient les organisateurs de la soirée à l’issue de laquelle la profanation a eu lieu et «il y a de fortes chances pour qu’ils soient également les organisateurs de l’acte», indique-t-on du côté de l’enquête.
Les faits qui leur sont reprochés sont graves : «Provocation par emblème exhibé dans un lieu public à la haine, à la violence ou à la discrimination en raison d’une appartenance à une religion.» Cette qualification des actes est un délit passible de prison.
«Ce n’est pas, bien heureusement, une infraction que l’on rencontre tous les jours, explique Joël Garrigue, le Procureur de la République. Mais c’est celle qui me paraissait la plus adéquate.»

Selon le scénario établi par les enquêteurs, l’acte de profanation serait intervenu après un réveillon très arrosé. La soirée aurait rassemblé une douzaine de convives et un porcelet faisait partie du menu. C’est donc à la fin de la soirée que l’homme et la femme soupçonnés auraient commis leur acte.
La plupart des convives ont été entendus mais ne semblent pas, à l’heure actuelle, impliqués dans ce geste.

Interdiction de rester à Mayotte

A l’issue de leur garde à vue, l’homme et la femme pourraient être déférés au tribunal par procès-verbal. Une date d’audience pourrait être fixée dans les semaines qui viennent. Ils pourraient également être placés sous contrôle judiciaire, avec une obligation rarissime : l’interdiction de rester à Mayotte. Cette mesure viserait évidement à apaiser les esprits et à garantir l’ordre public.

Le parquet diffusera un communiqué de presse rapidement pour informer précisément des derniers éléments qui pourraient apparaître lors de la garde à vue.
RR

3 Commentaires

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139112
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139112
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139112
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139112
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139112
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139112
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...