26.9 C
Dzaoudzi
mercredi 8 février 2023
AccueilSociétéCréation d’une antenne de police à Mamoudzou

Création d’une antenne de police à Mamoudzou

Le vieux bâtiment de Police qui côtoie le Commissariat Central a été évacué vers une antenne en plein cœur de Mamoudzou. «Un plus pour la sécurité des citoyens» assure celui qui va en prendre la direction, le Capitaine Chamassi.

La nouvelle antenne
La nouvelle antenne, place de l’ancien Marché

Au vu de l’état d’un des bâtiments du commissariat actuel, la création d’une nouvelle antenne de police à Mamoudzou répondait à une situation d’urgence : «le préfet et son directeur de cabinet ont pris la mesure de l’état de délabrement du bâtiment B (qui jouxte le Commissariat actuel, ndlr) qui menace de s’écrouler» rapporte le capitaine de police nationale Chaharoumani Chamassi. A l’intérieur, plusieurs services travaillaient au milieu des fissures et des risques d’électrocution.

Le commissariat  se décentralise ainsi autour de la place de l’ancien Marché. Une centaine de fonctionnaires des unités opérationnelles telles que la Section d’intervention, la Brigade anti-criminalité (BAC), la Brigade d’accidents, les officiers du Ministère Public, les services informatiques, la Brigade de Sureté Urbaine (BSU)… Tous sous le commandement du capitaine Chamassi, qui devient le chef de poste de l’antenne.

Celui qui a obtenu la distinction de Chevalier de l’ordre national du mérite en novembre 2013, reste toujours officier adjoint du chef de l’Unité Spéciale de la Police et en charge de la communication.

Vision multiple

Une des caméras extérieures
Une des caméras extérieures

La nouvelle antenne a ouvert ce mardi, «les conditions d’accueil sont meilleures dans ce bâtiment aux normes». Si les plaintes et les gardes à vue concernent toujours le commissariat central, le public accueilli sera celui lié aux délits routiers, aux accidents ou les familles des interpellés en situation irrégulière.

La position centrale est un plus selon l’officier : «Cela sécurise les abords de la barge et le centre de vie de Mamoudzou». Les individus alcoolisés qui trainent sur la place seront priés de prendre le large, et les débits de boisson à proximité contrôlés. Des caméras sont positionnées partout à l’intérieur du bâtiment, «plus d’accusation en l’air pour avoir malmené quelqu’un !», et à l’extérieur «on peut voir jusqu’au Comité de Tourisme», assure Chamassi. Les écrans seront gérés par l’accueil et par le chef de poste.

Enfin, une passerelle pour les personnes en situation de handicap a été aménagée.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139514
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139514
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139514
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139514
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139514
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139514
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...