25.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 février 2023
AccueilSociétéCentre équestre : le cheval pour tous

Centre équestre : le cheval pour tous

Les propriétaires du centre équestre d’Hajangua lancent une opération de financement participatif sur internet pour mener à bien de nombreux projets et connecter leur institution à la vie sociale de Mayotte. Ils espèrent récolter plus de 5.000 euros.

Séance de poney au Centre équestre Crédit photo : Lagon équitation
Séance de poney au Centre équestre
Crédit photo : Lagon équitation

Après avoir changé de tête, le centre équestre Lagon équitation veut changer d’état d’esprit. Marie Grapin et Romain Chavanis, propriétaires du centre depuis deux ans, réorientent l’institution pour la connecter à la société mahoraise. Bien entendu, une clientèle que l’on pourrait qualifier «d’élitiste» est toujours la bienvenue, mais Marie et Romain veulent en faire un endroit ouvert à tous.

Beaucoup de centres équestres de métropole ont compris que les chevaux peuvent être des vecteurs formidables d’insertion sociale et professionnelle. Pourquoi pas à Mayotte ?
Le centre accueille déjà des jeunes stagiaires en situation de handicap chaque semaine pour les former aux métiers du cheval et plus largement de l’agriculture. Marie et Romain mettent également en place des chantiers éducatifs en partenariat avec la Protection Judiciaire de la jeunesse. Mais ils veulent aller plus loin.

Projet participatif

Ils viennent de proposer un projet sur la plateforme de financement participatif My Major Company. Chacun peut consulter leur proposition «Cheval pour tous à Mayotte» et verser une contribution (à partir de 1 euro) qui permettra au centre d’atteindre son objectif : récolter 5.000 euros. Marie et Romain souhaitent ainsi accélérer les projets en cours et en démarrer de nouveaux.

Il s’agit d’abord de construire deux logements pour devenir famille d’accueil. En prenant en charge des jeunes en difficulté en collaboration avec le ministère de la justice, l’idée est de faciliter leur rescolarisation et leur insertion.
Marie et Romain veulent également donner naissance à une ferme pédagogique. Une partie de la somme récoltée devrait permettre d’acheter des animaux et de lancer des cultures. Cette ferme pourrait accueillir des scolaires pour les sensibiliser au monde agricole. Elle pourrait, à terme, s’autofinancer par la vente de sa production d’œufs, de viande ou de lait.

Importer de nouveaux chevaux

Centre équestre hanjanguaEnfin, ce projet vise également à mettre en lumière le problème majeur du centre équestre : son trop petit nombre d’animaux. Il ne dispose de pas assez de chevaux et de poneys pour être viable sur le long terme. Depuis leur arrivée, Marie et Romain se démènent pour en importer de nouveaux et développer un élevage local raisonné. Mais les couts sont exorbitants : il faut compter environ 15.000 euros par cheval, entre l’achat et le transport et de nombreux dossiers de subventions peinent à aboutir…

Ce sont pas moins de dix jeunes qui pourraient être embauchés, promettent Marie et Romain, si ces projets aboutissent. Alors qu’ils ne cessent de recevoir des compliments sur leurs actions, ils espèrent que cette bienveillance se traduira par de nombreuses participations.
Il reste encore un peu plus de deux mois pour contribuer à la réussite de l’opération.
RR

Pour participer ou  consulter le projet, c’est par ici.
Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter le centre équestre Lagon équitation sur son site ou sur sa page Facebook.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139118
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139118
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139118
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139118
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139118
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139118
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...