24.9 C
Dzaoudzi
vendredi 3 février 2023
AccueilPolitiqueRepentin : "Les actions pour les mineurs isolés éligibles aux fonds européens»

Repentin : “Les actions pour les mineurs isolés éligibles aux fonds européens»

La première halte, très humide, de Thierry Repentin, ministre délégué aux Affaires européennes, était pour l’association Tama de lutte contre l’exclusion. Au moins trois axes sont éligibles aux fonds européens.

Arrivée du ministre sous des seaux d'eau
Arrivée du ministre sous des seaux d’eau

Le président de Tama, «espoir» en shimaoré, le sénateur Thani Mohamed Soilihi, en brossait les principaux traits : «nous avons créé cette association de lutte contre l’exclusion pour intervenir sur la protection de l’enfance et l’insertion sociale et professionnelle». Ils étaient 400 jeunes en 2003, et dix ans après, ce sont 10.700 jeunes qui sont passés par l’association, «avec un budget de 4,5 millions d’euros».

Le financement provient à 95% de l’Etat, «mais nous n’avons pas pour mission de nous substituer aux collectivités ou à l’Etat. C’est anormal que cette association fasse ce travail», indiquait le président de l’association au ministre.

Philippe Duret, directeur de Tama et co-créateur de l’association, proposait que les moyens européens suppléent ceux de l’Etat là où ne s’applique pas encore le droit commun. Et Tama ne manque pas de projets. Deux seraient éligibles et étaient présentés au ministre : un placement des mineurs isolés en milieu ouvert, «sous réserve que ce domaine soit éligible aux fonds européens», et alors que Tama œuvre parallèlement en coopération avec une association comorienne «pour favoriser le retour des mineurs sur leur territoire d’origine». Une action de coopération régionale «gagnant-gagnant» également éligible aux moyens européens.

Une économie tournée vers la solidarité

Autre projet : celui de développer une plate forme d’apprentissage doublée d’un pôle d’accueil à vocation touristique sur le magnifique site de Mtsangabeach. «Il s’agirait de créer une entreprise d’insertion spécialisée dans la protection sociale et l’environnement. C’est de l’économie sociale et solidaire, une solution pérenne de développement pour Mayotte». Et également éligible au Fonds social européen. Un outil qui permettra de créer 37 à 40 emplois selon Philippe Duret et, anticipant une observation de Thierry Repentin qui rappelait que «l’Europe investit, elle ne subventionne pas», permettra de dégager un chiffre d’affaire prévisionnel de 900.000 euros en 2016.

Le ministre prenait la parole pour rappeler qu’il était là pour s’assurer de la consommation des 340.000 euros de Fonds de cohésion. Et, dans une logique de copilotage, «si les collectivités locales suivent, nous accompagneront». Aucun représentant du Conseil général n’était présent.

L’Europe ouvre le champ des possibles puisque le ministre annonçait qu’une directive venait d’être votée mardi par le Conseil européen permettant à une collectivité locale d’ouvrir ses marchés publics à l’économe sociale et solidaire. «Les Etats ont deux années pour la traduire dans le droit national». Et il confirmait que la problématique des mineurs isolés «est bien éligible aux fonds européens».

Pour finir, le ministre appelait à se déplacer le 25 mai 2014, date des élections du  Parlement européen.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...