26.9 C
Dzaoudzi
lundi 30 janvier 2023
AccueilEducationDes élèves qui manipulent

Des élèves qui manipulent

Les olympiades de la Chimie ont livré leurs lauréats régionaux : Bacar Badrati, Antony Destouches et Etienne Chauvet sont nos meilleurs jeunes chimistes. Ils ont livré leurs motivations.

De gauche à droite: Etienne Chauvet, Badrati Bacar et Antony Destouches
De gauche à droite: Etienne Chauvet, Badrati Bacar et Antony Destouches

C’est Etienne Chauvet qui a été le grand gagnant de l’épreuve orale et qui va donc s’envoler pour la finale des 9 et 10 avril à Paris. Comme les autres participants présents au lycée Younoussa Bamana de Mamoudzou ce mercredi, il a passé un à un les écrits, les TP(travaux pratiques) et les oraux depuis le mois d’octobre 2013.

Trois perles en blouse blanche donc, qui n’ont pas encore forcément réalisé que l’industrie chimique dégage 88 milliards d’euros de chiffre d’affaire en France comme le leur apprenait un de leurs professeurs, mais qui sont passionnés de sciences.

Bacar Badrati est en Terminale S au lycée de Chirongui. Elle a un an d’avance et du haut de ses 16 ans a du mal à tenir en place : «J’adore la chimie depuis le collège parce que je peux expérimenter, manipuler». Première de sa classe dans cette matière, elle arrive au bout d’une scolarité entièrement suivie à Mayotte, au milieu d’une famille de six enfants, dont un beau père convoyeur de fonds , «il est venu assister à la remise des prix !» L’année prochaine, c’est le grand saut vers la métropole et la 1ère année de médecine, appelée maintenant PACES, Première année commune aux études de santé.

Le second du palmarès est Antony Destouches, en Terminale S au lycée Younoussa Bamana de Mamoudzou. A 17 ans, Antony aime «la compet’», «ça me pousse, j’aime me surpasser, j’aime apprendre». Né à Mayotte où il a fait toute sa scolarité en dehors d’une maternelle en métropole, il vit avec ses grands-parents. «J’en avais tellement marre d’entendre qu’à Mayotte le niveau est nul, que ça m’a poussé à travailler plus, à compléter sur internet». Lui aussi se destine à la médecine.

Jongler avec les polymères

Les candidats aux Olympiades avec leurs professeurs
Les candidats aux Olympiades avec leurs professeurs

C’est donc Etienne Chauvet qui, d’une courte tête, «on a dû jouer les prolongations» disait Mohamed Kenzou professeur organisateur, l’a emporté. Arrivé à Mayotte en 3ème, il suit le lycée en Petite-Terre. Il a, comme Antony Destouches, participé aux Olympiades de Maths l’année dernière, «cela m’a beaucoup appris en terme de méthode et cette année sur le travail des polymères». Il ne compte pas suivre de préparation particulière avant de participer à la finale nationale sur le thème de «la chimie dans le sport». L’année prochaine, direction Lyon pour une classe de prépa intégrée à l’INSA (Institut National des Sciences Appliquées) afin de devenir ingénieur.

Les Olympiades de Chimie, 30èmes  du nom cette année, sont nées du rapprochement des industriels et du monde enseignant. Le but est de contrer la désaffection des jeunes pour la chimie et faire connaître la contribution de cette science à l’élaboration des connaissances et des techniques. La chimie aurait mauvaise presse. «En raison de son image liée au gaz moutarde de la 1ère guerre mondiale ou des expériences liées au génocide de la deuxième», pour Thierry Claverie, directeur de cabinet du vice-recteur, qui envisage plutôt la chimie comme «discipline majeure pour l’avenir de l’humanité notamment en matière de recyclage du plastique, du verre ou de pharmacologie… en tout cas porteuse d’emplois ».

Une organisation qui a été possible par la participation de la SMAE, Société Mahoraise des Eaux, ex Sogea, qui a notamment financé les transports vers les centres d’examen.

Badrati Bacar se pose en passeur de témoin : «J’ai beaucoup appris. J’incite les autres élèves à s’inscrire l’année prochaine !»

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139519
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139519
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139519
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139519
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139519
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139519
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...