26.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 février 2023
AccueilslideFootball : il cherche des parrains pour ses joueurs

Football : il cherche des parrains pour ses joueurs

Nizard Bejaoui entraîne les ados de Mtsapéré depuis un mois. Désolé par leur manque d’équipements, il cherche sponsors et bonnes volontés : pourquoi ne pas devenir parrain de joueurs?

Nizard Bejaoui lors d'un entrainement sur le stade de Cavani
Nizard Bejaoui lors d’un entrainement sur le stade de Cavani

«Quand tu vois ces gamins qui ont envie de jouer et d’apprendre, ça donne vraiment envie de les aider.» Ça ne fait pas un mois que Nizard Bejaoui entraine l’équipe de football des 14-18 ans de Mtsapéré qu’il a déjà envie de changer les choses.
Entre lui et les ados, le courant passe bien. «Il est gentil avec nous, il fait des blagues», raconte Samir, 17 ans et demi. «Et puis c’est un mec sérieux, il est toujours là à l’heure.» Quand Nizard est arrivé, les jeunes n’étaient qu’une dizaine à être assidus. Actuellement, ils sont une bonne trentaine à se rendre les lundis, mercredis et vendredis soirs aux entraînements.

Nizard est pharmacien au CHM. Arrivé dans le département il y a quelques mois, il s’est rapidement fait de nombreux amis : normal, il est fan de l’OM ! Pour lui, entraîner des gamins de Mayotte, c’est «un vrai bonheur». «On parle beaucoup de délinquance ici. Mais ces jeunes, il faut simplement s’en occuper et quand on le fait bien, c’est très agréable. Ils sont disciplinés et vraiment respectueux. Un entraîneur à Mayotte, c’est comme un chef d’orchestre. Il suffit de dire, ils exécutent. Ils sont vraiment demandeurs d’accompagnements.»
Alors Nizard a vraiment du mal à accepter de voir les conditions d’entrainement que leur offre notre département.

Des jeunes demandeurs mais sans moyens

Cavani entrainement pieds-nus pour YassurC’est d’abord le manque d’installations qui l’a frappé. Pas de vestiaires, on se change sur le bord du terrain, pas de douches et de rares beaux terrains, comme celui de Cavani que son équipe partage avec de nombreuses autres structures.
Ce qui fait défaut, c’est aussi le matériel pour entraîner une équipe correctement : coupelles, plots, chasubles pour matérialiser les équipes… Mais, plus que tout, c’est l’absence d’équipements de base des joueurs auquel il voudrait remédier. « Certains n’ont pas de crampons. Ils viennent avec des chaussures de ville. A la première pluie, ils glissent comme sur une patinoire. D’autres n’ont pas de protège-tibias, ou simplement pas de chaussettes.»

Ce vendredi soir, Yassur est effectivement pieds-nus. Il possède bien des chaussures à crampons, mais il les a prêtées à un copain. Quant à Samir, il a des crampons donnés par des parents qui aident ceux qui ont peu de moyens. Une solidarité à laquelle Nizard souhaiterait donner plus d’ampleur.

Appel au parrainage

L'équipe et son entraineur
L’équipe et son entraîneur

Il cherche la bonne formule. Peut-être un sponsor pourrait-il permettre d’équiper ces jeunes ? A moins que les bonnes volontés s’additionnent… «Je ne veux pas d’argent. Ce que je veux, c’est du matériel et des tenues.» Alors, il a listé une série d’éléments basiques avec les prix que l’on trouve à Mayotte : chasuble (7€, il en faut 30), ballon de foot (30€ x 15), short (20€ x 14 correspondant aux 14 joueurs convoqués pour les matchs officiels)… «Je pense que l’idée de parrainage d’un ou plusieurs joueurs par tous ceux qui le souhaiteraient pourrait être une bonne formule.» Il s’agirait alors de prendre en charge l’équipement complet d’un joueur.

«J’essaie vraiment de trouver des solutions parce que j’ai envie qu’ils réussissent et qu’avec le football, ils deviennent de belles personnes», explique Nizard. «Je suis toujours très clairs avec eux : je leur dit que le comportement que je vois sur le terrain, je veux le voir en dehors du terrain.»
Samir confirme. Ces phrases, souvent entendues, sont loin d’être des clichés : «Venir ici, ça me permet d’éviter les embrouilles et la délinquance. S’il n’y avait pas le foot, moi aussi je serais là-dedans. C’est chaud où j’habite !»
A bon entendeur…
RR

Voici la liste complète de matériel nécessaire dressée par Nizard :
– Chasuble : 7€ (30 chasubles soit total 210€)
– Ballon de foot : 30€ (15 ballons soit un pour 2 à l’entraînement 450€)
– Short : 20€ (14 au total correspondant aux 14 joueurs convoqués pour les matchs officiels 280€)
– Chaussettes : 10€ (30 paires soit 300€)
– Gant : 10€ (2 paires car 2 gardiens)
– Protège-tibia : 16€ (30 paires soit 480€)
– Lot de coupelles (15 par lot) : 20€ (3 lots si possible soit 60€)
– Plots : 5€ l’unité (10 plots soit 50€)
– Maillot de foot : 25€ (14 maillots soit 350)
– Sac de sport : 15€ (30 sacs si possible soit 450€)

Et voici son adresse mail pour tous ceux qui voudraient le contacter : nizbej@yahoo.fr

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139110
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139110
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139110
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139110
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139110
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139110
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...