25.9 C
Dzaoudzi
mardi 7 février 2023
AccueilPolitiqueFrançois Hollande reçoit les outre-mer

François Hollande reçoit les outre-mer

Le Président de la République a reçu hier, mercredi 12 mars, des membres du Conseil représentatif des Français d’Outre-mer. Créé le 31 janvier dernier, le CReFOM a présenté sa feuille de route et ses premières demandes.

CReFOM logoC’est un peu le bébé de Victorin Lurel. Le Conseil représentatif des Français d’Outre-mer, créé le 31 janvier dernier, veut être la voix des ultramarins dans les débats nationaux. Pour la première fois hier, il a eu l’occasion de se faire entendre et pas n’importe où : une délégation menée par son président, le Guadeloupéen Patrick Karam, a en effet été reçue pendant plus d’une heure à l’Elysée par le Président Hollande. Le ministre des Outre-mer était également présent.

Les thèmes abordés ont été nombreux, aussi larges que la feuille de route de la jeune institution, mais la thématique économique a semble-t-il dominé. Le CReFOM a demandé un «un plan mesurable et programmé dans le temps [pour] atteindre un même taux de chômage, un même revenu par habitant, un même taux de pauvreté, une même situation quant au logement et aux questions sanitaires en outre-mer que la moyenne nationale»… un chantier aussi vieux que les premiers départements d’outre-mer institués en 1946 que le CreFOM souhaite voir revenir au premier plan.

Alors que l’institution demande que le pacte de responsabilité soit décliné outre-mer, il a également insisté pour que «le différentiel d’aides qui existe entre la métropole et l’Outre-mer (…) largement justifié par les handicaps structurels des Outre-mer» soit maintenu.

Deux nouvelles manifestations dédiées à l’outre-mer à Paris

La délégation est sortie satisfaite de son entretien obtenant de nombreux engagements du Président comme sur la suppression du mot «race» dans la constitution.

De façon plus symbolique, François Hollande a également donné son accord pour participer au futur dîner annuel du CReFOM qui doit être organisé pour la première fois à Paris le 20 novembre, à l’occasion du congrès des maires et en présence d’un nombre important d’élus d’Outre-mer. Le chef de l’Etat devrait également parrainer «la fête des outre-mer» qui doit se tenir le premier week-end de septembre 2015 à Paris.
RR

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139126
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139126
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139126
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139126
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139126
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139126
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...