26.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 février 2023
AccueilPolitiqueAnchya Bamana, le nouveau visage de Sada

Anchya Bamana, le nouveau visage de Sada

Avec deux listes en présence au premier tour des municipales, Sada était assurée de connaître sa nouvelle équipe municipale dès hier soir. C’est la liste menée par Anchya Bamana qui l’a emporté de justesse.

Le message de remerciement posté par Anchya Bamana sur la page Facebook de sa campagne
Le message de remerciement posté par Anchya Bamana sur la page Facebook de sa campagne

S’appeler Bamana, lorsqu’on s’engage en politique à Mayotte, ça n’a pas que des avantages. Bien sûr, il y a la notoriété évidente de porter le nom de son père, Younoussa Bamana, figure tutélaire du combat pour le maintien de Mayotte dans la République française. Mais cela implique aussi de devoir gérer cet héritage, une sorte de responsabilité qui oblige à la réussite.
Et son premier grand succès, Anchya Bamana l’a obtenu. Hier soir, la liste UMP qu’elle menait à Sada a remporté la majorité absolue des suffrages. Ce n’est qu’un petit 50,46% des voix, à peine 32 bulletins de plus que son adversaire, mais cela suffit à gagner une élection.

Propreté, assainissement et un meilleur cadre de vie

Tout au long d’une interminable soirée, elle n’a cessé de remercier les habitants de Sada et Mangajou mais aussi tous les cadres de l’UMP qui lui avaient permis de porter la liste sur son nom.
Anchya Bamana, inspectrice à l’Agence régionale de Santé (ARS), milite à l’UMP depuis quelques années. Elle a suivi de près l’épouvantable naufrage municipal qui a conduit la commune à organiser élections partielles sur élections partielles. Ce dernier scrutin sera-t-il celui du retour au calme dans l’Hôtel de ville de Sada ? Avec 32 voix d’avance, des recours ne sont pas à exclure de la part de l’UNFCS à qui la défaite a pu sembler amère.

Interrogée par nos confrères de Mayotte 1ère sur les premières mesures qu’elle entend mettre en œuvre, Anchya Bamana assure vouloir réorganiser les services «pour rendre cette commune salubre. Vous savez que la propreté de la commune me tient à cœur. Avec le dossier de l’assainissement, ce sont les deux dossiers qui vont nous préoccuper pour enfin offrir un meilleur cadre de vie à la population.» Une population qui voudrait aussi pouvoir retrouver confiance en ses élus. Une responsabilité de plus.

RR

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139126
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139126
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139126
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139126
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139126
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139126
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...