26.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 février 2023
AccueilFaits diversS?ance pl?ni?re: boycott des journalistes

S?ance pl?ni?re: boycott des journalistes

Ce matin, la s?ance pl?ni?re ouverte au public ?tait annonc?e ? 9h. Comme nous l’avons annonc?e, elle devait porter essentiellement sur la gestion des ports de plaisance et sur les proc?dures de prise en charge des d?g?ts occasionn?s par le passage du cyclone Hellen.

La seule image que nous aurons pu prendre: les techniciens du Conseil g?n?ral montant les ventilateurs pour palier l'absence de climatisation...
La seule image que nous aurons pu prendre: les techniciens du Conseil g?n?ral montant les ventilateurs pour palier l’absence de climatisation…

A 9h15, les conseillers g?n?raux se sont engouffr?s dans la salle DRH pour assister ? une commission r?unie, o? presse et public ne sont pas convi?s, et qui ?tait pr?vue ? 8h30… Plusieurs conseillers g?n?raux dont Ahamed Attoumani-Douchina avaient du mal ? accepter ce retard, les m?dias encore plus qui devront attendre une bonne heure que les ?lus soient disponibles pour voter les rapports concernant le d?partement.

Un retard qui est du ? une erreur de communication, “la S?ance d?butait ? 10h en r?alit?” vient de nous indiquer le service de communication du Conseil g?n?ral, mais un retard qui rappelle celui de la pr?c?dente S?ance pl?ni?re, mais aussi de l’ante p?nulti?me… etc. En remontant sur une ann?e, l’heure de retard est une moyenne. Une heure dans la journ?e, c’est la dur?e d’une interview, donc autant de perte de temps et d’argent pour les m?dias.

Les journalistes ont donc d?cid? de partir comme un seul “homme”, il n’y aura donc pas de retranscription de la s?ance, ses d?bats, ses arguments… Un compte rendu nous sera envoy? vient de nous signaler la communication du d?partement.

Une d?cision qui laisse le journaliste avec un go?t amer : ne pas informer ou mal informer, c’est une faute, c’est d?serter son poste, c’est une extr?mit? ? laquelle il aurait bien aim? ne pas arriver…

A.P-L.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...