25.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 février 2023
AccueilFil infoCommémoration du génocide Rwandais : le président Kagamé implique toujours la France

Commémoration du génocide Rwandais : le président Kagamé implique toujours la France

En 2011 à Mayotte, Rwandais et Congolais dénonçaient les exactions du président Kagamé
En 2011 à Mayotte, Rwandais et Congolais dénonçaient les exactions du président Kagamé

7 avril 1994-7 avril 2014… il y a 20 ans commençaient trois mois de génocide d’une ethnie, les Hutus extrémistes, contre les Tutsis du Front patriotique Rwandais (FPR) et les Hutus modérés. Menée par le gouvernement rwandais de l’époque, la guerre civile fit 800 000 morts parmi les persécutés.

Une commémoration vient de débuter dans la capitale Kigali sous fond de tension, le président Rwandais Paul Kagamé, Tutsi, ne souhaitant pas la présence de la France qu’il accuse avec la Belgique,  et dans une interview à Jeune Afrique, d’avoir « participé directement aux massacres ». Bien que le gouvernement d’Edouard Balladur en place en 1994 s’en soit toujours défendu, des témoignages semblent souligner le soutien français au régime Hutu alors en place au Rwanda.

Un président Kagamé qui, à son tour, avait été accusé par un rapport de l’ONU, d’avoir, en 1996 et contre les Hutus, « appliqué des méthodes génocidaires semblables à celles dont ils furent les victimes ».

En janvier 2014, la France était condamnée par la Cour européenne des droits de l’Homme pour la lenteur d’une des procédures judiciaires à l’encontre des présumés génocidaires venus s’installer en France. Le premier d’entre eux à avoir été jugé en France est Paul Simbikangwa le mois dernier qui a été condamné à 25 ans de prison.

Aux dernières nouvelles, les autorités rwandaises auraient retiré son accréditation à l’ambassadeur de France à Kigali qui ne pourrait donc représenter Paris aux commémorations. Le président Kagamé avait pourtant rencontré le président Hollande au début de ce mois d’avril.

A.P-L.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139510
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139510
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139510
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139510
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139510
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139510
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...