24.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 février 2023
AccueilEnvironnementDe Paris à Mada, la passion des lémuriens

De Paris à Mada, la passion des lémuriens

Le zoo de Vincennes, à côté de Paris, rouvre ses portes ce samedi après des années de travaux. Les Parisiens pourront y découvrir près de 200 espèces d’animaux, dont des lémuriens de Madagascar sous la responsabilité de Delphine Roullet.

Delphine Roullet se rend deux fois par an à Madagascar pour s'occuper des lémuriens
Delphine Roullet se rend deux fois par an à Madagascar pour s’occuper des lémuriens

Elle s’est imposée comme la référente en lémuriens des zoos européens. Delphine Roullet est responsable des primates à Vincennes, dans le mythique parc zoologique qui rouvre ce samedi après des années de travaux. Elle fait partie de la centaine de personnes qui a travaillé à préparer l’événement : si le zoo, créé en 1934, n’a plus grand chose en commun avec le parc vieillissant et presque délabré que les parisiens ont connu, les animaux sont toujours là et ils doivent s’acclimater à leur nouvelle demeure.

C’est le cas des lémuriens de l’Océan indien auxquels Delphine Roullet est particulièrement attentive, car ces petits animaux sont devenus une de ses passions : les familles, leur répartition, le nombre d’individus… elle maîtrise parfaitement un sujet qui est aussi préoccupant : sur les 101 espèces et sous-espèces de lémuriens connues, l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) en classe huit en danger critique d’extinction et 18 en danger. Au moins douze ont déjà disparu.

Pourtant, toutes les nouvelles ne sont pas mauvaises et Delphine est sûre, aujourd’hui, du rôle primordial que jouent les zoos dans la protection des espèces animales, ce qui ne fut pas toujours le cas: “C’est grâce aux financements des parcs zoologiques que l’on a pu retirer le Grand hapalémur de la liste des 25 primates les plus menacés”, s’est-elle enthousiasmée cette semaine au micro de nos confrères de France Info. Et ce primate est particulièrement important pour elle.

Un des lémuriens les plus menacé de Madagascar

Le Grand hapalémur dont s'occupe l'association Helpsimus
Le Grand hapalémur dont s’occupe l’association Helpsimus (crédits photo : Helpsimus)

En 2009, elle a créé l’association Helpsimus, pour lui venir spécialement en aide. Il faut dire qu’à l’époque, le Grand hapalémur (Prolemur simus) était un des lémuriens les plus menacés de Madagascar. Il était autrefois largement réparti dans toute l’île mais on ne le trouve plus aujourd’hui que dans les forêts humides de l’est de Madagascar. Sa population augmente, à nouveau, grâce au travail de l’association, pour atteindre les 600 individus.

Depuis cinq ans, Delphine Roullet se rend deux fois par an dans la Grande Île pour encadrer des programmes de conservation de l’animal : suivi scientifique de l’espèce, protection de son habitat, aide au développement et à l’éducation des villages riverains de l’habitat de ces lémuriens, elle se dépense sans compter pour sauver ce Grand hapalémur.
«Une des grandes réussites de l’association, c’est l’ouverture de deux écoles là-bas, l’été dernier», a-t-elle confié à nos confrères de France Info. «Pour aider les animaux, il faut d’abord aider les hommes à mieux vivre et leur apprendre la richesse de leur biodiversité, la fragilité de ces espèces animales».

Pour voir le travail de l’association, découvrir le Grand Hapalémuraider Helpsimus ou même parrainer un Grand hapalémur, il suffit de cliquer sur les liens.
RR

Voici le reportage de nos confrères de France Info :

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139114
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139114
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139114
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139114
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139114
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139114
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...