26.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 février 2023
AccueilSantéMayotte aura son Baromètre Santé

Mayotte aura son Baromètre Santé

C’est une première pour l’ensemble des Outre-mer. Afin de mieux appréhender les comportements de Santé ultramarins et d’en adapter les politiques, l’Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé (INPES) va en dresser un état des lieux spécifique.

Suivre les dépistages et préventions
Suivre les dépistages et préventions

Établissement public créé en 2002 pour répondre aux droits des malades et à la qualité du système de santé, l’INPES est, à ce titre, un acteur de la santé publique qui agit sur la prévention et l’éducation pour la santé.

L’enquête Baromètre santé interroge dans chacun des territoires, La Réunion, Martinique, Guadeloupe et Guyane à compter du 5 avril 2014, puis en 2015 à Mayotte, par téléphone « 2 000 personnes, sélectionnées aléatoirement » indique le site de l’INPES.

Leurs opinions et comportements en matière de santé : consommations de tabac, d’alcool, réalisation de différents dépistages, accès aux soins, etc, seront ainsi compilées pour mesurer des indicateurs clés sur les opinions, attitudes et comportements en matière de santé des populations vivant dans les DOM.

Inégaux devant la santé

Une étude qui n’utilisera donc pas seulement les indicateurs métropolitains, mais se penchera sur les spécificités de chaque territoire pour appréhender les enjeux tels que le chikungunya, la leptospirose, le diabète, l’alimentation, les usages détournés de médicaments… Une enquête également censée mettre en lumière un phénomène national mais accru en outre-mer : les inégalités sociales de santé,

En adaptant cette enquête « Baromètre de Santé » qui existe depuis le début des années 90 en métropole, aux spécificités des Outre-mer, l’INPES pourra proposer des adaptations des dispositifs de prévention de la santé en particulier auprès des populations les plus vulnérables. Sa répétition « à intervalles réguliers », permettra de mesurer l’efficacité des actions engagées par les pouvoirs publics, « et les avancées qui restent à faire ».

Ce sera une grande avancée pour Mayotte, championne nationale du déficit de données statistiques.

A.P-L.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139510
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139510
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139510
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139510
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139510
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139510
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...