29.9 C
Dzaoudzi
mardi 7 février 2023
AccueilEconomieGrève au port : MCG est-elle une entreprise de manutention ?

Grève au port : MCG est-elle une entreprise de manutention ?

La réponse à cette question peut, ou non, dénouer le conflit en cours sur le port de Longoni avec un préavis de grève prévu pour ce mardi 22 avril.

Stackers lorsque la CCI gérait le port
Stackers lorsque la CCI gérait le port

« Oui ! » répond Ida Nel, dirigeante de Mayotte Channel Gateway, société créée en réponse au cahier des charges de l’appel d’offre, la Délégation de service public, de gestion du port de Longoni. Selon elle, l’essentiel du chiffre d’affaire de MCG est bien produit par la manutention.

« Non ! » clament en cœur les 67 salariés grévistes de la société qui dénoncent un changement de code APE (secteur d’activité de l’entreprise) en catimini le 10 janvier 2014, « sans en avoir averti le Conseil général », déléguant de la gestion du port. Ce qui modifie la convention collective rédigée par la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) il y a quelques années lors de la présidence d’Ida Nel, et appliquée par Norbert Martinez par la suite.

Les salariés y perdent des avantages sociaux comme le supplément familial qui ne concernerait alors plus que le personnel de bureau, ainsi que nous l’avait précisé Ida Nel. La femme d’affaire économiserait ainsi plusieurs centaines de milliers d’euros.

Le silence des arbitres

Deux acteurs peuvent trancher : le Conseil général, qui a signé en juillet 2013 avec MCG une convention dans le cadre de « la gestion et de l’exploitation » du port de commerce, comme l’indique un rapport de la Cour des Comptes, et la Préfecture qui doit être garante de la légalité des actes, et donc valider ou non le changement d’APE.

Sans la prise de parole de l’un ou de l’autre, la grève pourrait être dure, comme l’indiquait d’emblée Ida Nel. Une annonce qui fait monter d’un cran la pression sociale, et qui pourrait inciter la préfecture à libérer les axes et pratiquer aussitôt des réquisitions. Ce qui règlerait le conflit, sans que les salariés obtiennent de réponse à la question : appartiennent-ils ou non à une société de manutention ?

Si les évènements se précipitent, c’est qu’Ida Nel avait 6 mois pour régulariser l’ensemble du cahier des charges, et notamment la Convention collective et la remettre au Conseil général, c’est à dire jusqu’au 30 avril.

Les salariés grévistes viennent de nous indiquer ne pas vouloir bloquer, « pour l’instant », le portail d’entrée du port.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139511
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139511
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139511
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139511
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139511
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139511
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...