25.9 C
Dzaoudzi
mardi 7 février 2023
AccueilEducation«Si c’était possible, je vivrais sous l’eau»

«Si c’était possible, je vivrais sous l’eau»

Le collège de Dzoumogné vient de passer la porte d’entrée du monde du silence. Le programme de plongée qui touchait les 4ème et 3ème va s’étendre à l’ensemble de l’établissement, et pourquoi pas de l’île.

Futurs descendants de Jack Pass
Futurs descendants de Jack Pass

Dès l’année dernière, la principale Jacqueline Péquignot avait initié la découverte de la plongée, «un pack-découverte en palme, masque, tuba pour 12 élèves de 4ème, entièrement financé par le collège». A l’issue, un élève, Doifir, émet le souhait que l’ensemble des collégiens en profite. La proviseur contacte alors le vice-rectorat dans le cadre de son projet d’action culturelle, la Direction de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion sociale (DJSCS) : «toutes les portes se sont ouvertes une à une».

Dans un premier temps, il s’agit de faire passer le niveau 1 de plongée aux 12 élèves de 3ème ayant pratiqué l’initiation l’année précédente. Il est financé à hauteur de 2.800 euros par la Fédération française d’études et de sports sous-marins (FFESSM) dont le président Jean-Louis Blanchard était présent lors de la remise des diplômes. Le vice-rectorat et la DJSCS ont pris en charge les baptêmes de plongée, et les «packs découverte».

Les fantômes du lagon

Gilles Jugel et Doifir, une passation de témoin
Gilles Jugel et Doifir, une passation de témoin

Gilles Jugel, le moniteur de Maji club qui a suivi les élèves de novembre 2013 à avril 2014, a développé un contact privilégié avec chacun d’entre eux, «certains ont la même peur de l’eau que moi à mes débuts, tous se sont surpassés pour valider le niveau». Une crainte du lagon qui est commune selon lui à tous les îliens : «c’est un mélange de méconnaissance et de croyances. Le lagon est un garde manger, pas un synonyme de découverte».

Qu’ils s’appellent Anfane ou Youslat, les élèves présents avouent leur peur primitive, qui s’est dissipée au fil des huit plongées sur la passe en S, «des sensations merveilleuses, les découvertes des tortues, des oursins», mais c’est Doifir qui a trouvé sa passion, «c’est tellement merveilleux que je n’avais plus envie de sortir, si je pouvais, je vivrais sous l’eau!» Il a déjà en ligne de mire la journée portes ouvertes des métiers de la mer.

Le projet a déjà pris de l’ampleur, « les 6ème cette année ont tous appris à nager, les 5ème devraient commencer en PMT (palmes, masque, tuba), les 4ème poursuivre le pack découverte et la reconduite du niveau 1 en 3ème avec une pratique du kayak»… la principale décline son «projet lagon».

La plongée facteur de réussite

Jean-Louis Blanchard, la touche nationale
Jean-Louis Blanchard, la touche nationale

Car Jacqueline Péquignot n’a pas à se forcer pour prouver que le projet est fédérateur pour la réussite des élèves, «il n’y avait plus d’absentéisme scolaire l’année dernière chez nos 4ème qui suivaient ce programme, et cette année, ils ont pris confiance en eux».

Une déception pour Gilles Jugel, «l’absence du Parc Naturel Marin qui était pourtant invité à fêter cette réussite pour les élèves».

L’ambition de l’établissement devra être suivi par les acteurs, «c’est une expérience pilote, nous ne pouvons financer ainsi tous les collèges de France», expliquait Jean-Louis Blanchard, qui envisage plutôt des randonnées subaquatiques, «des ‘rando-sub’ de découverte en palmes, masque et tuba de la faune et la flore, aidés par nos éventuels partenaires Scubapro, Beuchat”. Le vice rectorat et la DJSCS sont partants.

Le président de la FFESSM en est à son 14ème séjour à Mayotte, «j’adore cette île», confie-t-il dans la chaleur de son accent méditerranéen. Il y reste jusqu’au 3 mai.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139511
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139511
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139511
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139511
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139511
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139511
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...