25.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 février 2023
AccueilslidePropreté de Koungou : les jeunes remettent ça!

Propreté de Koungou : les jeunes remettent ça!

Constitués en association, Oulanga Wa Doubaï, plusieurs jeunes adultes de Koungou poursuivent leur action de nettoyage de la commune. Ils fédèrent et obtiennent de plus en plus de soutiens, notamment de l’ARS.

Groupe de jeunesElle n’avait pas été nettoyée depuis très longtemps, la rivière qui passe par Majicavo Koropa, quartier Bandrajou (Dubaï), et qui se jette dans le lagon, «depuis au moins 5 ans, personne n’est venu enlever les déchets», pensent se souvenir les jeunes.

Alors que depuis samedi, Agence régionale de Santé (ARS) et préfet unissent leurs efforts pour lutter contre une épidémie de dengue et agir sur la destruction des gîtes de moustiques, l’action de ces jeunes ne pouvait être qu’encouragée : «je remercie vivement l’ARS, dont messieurs Allaoui et Laity qui nous ont donné 500 combinaisons, 3 cartons de sacs-poubelle et 400 gants», tient à signaler Moustakim Moussa le président de l’association.

Des monceaux de détritus

La mairie de Koungou a fourni 2 cartons de sacs-poubelle, mais les jeunes demandent davantage, « nous avons le courage de faire leur boulot, on aimerait qu’ils passent nous voir et qu’ils nous apportent au moins de l’eau et de quoi se nourrir ». Ils arrêtent les voitures au passage pour quelques centimes afin d’acheter de quoi préparer un repas pour midi.

Moustakim Moussa
Moustakim Moussa

Les jeunes, une vingtaine, sont descendus en contrebas, amassent des monceaux de détritus, aidés parfois par quelques mamans. Les sacs-poubelle ont été ramassés très tardivement par la commune lors de la précédente opération de nettoyage sur la plage des Etoiles : «là, ils nous ont dit pas avant mercredi». Nous avons contacté le responsable de la collecte des déchets à la mairie qui explique un manque de moyens et une organisation à mettre en place, «il faudrait que les jeunes préviennent le lundi pour un ramassage le dimanche suivant». Mounirou Ahmed indique cependant faire le maximum pour un prélèvement dès ce lundi.

Moustaki Moussa rappelle, par ailleurs, que ce samedi 3 mai, les mamans seront mises à l’honneur lors d’une soirée «miss Maman» qui commencera à 20 heures à Majicavo Bandrajou, prés de l’école maternelle.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139507
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139507
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139507
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139507
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139507
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139507
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...