24.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 février 2023
AccueilEconomieWaterboat : à quel prix ?

Waterboat : à quel prix ?

Il va falloir s’organiser pour utiliser les services du bateau-taxi  entre Petite et Grande Terre. Car il ne doit pas être envisagé comme un palliatif d’urgence à la barge.

Patrick Varéla, Mayotte Lagon, à côté de son voilier Alamanda Boat
Patrick Varéla, Mayotte Lagon, à côté de son voilier Alamanda Boat

Un bateau taxi avait été lancé il y a deux ans pour répondre aux grèves incessantes touchant les barges. Peu peuvent prétendre l’avoir pris tant son propriétaire était difficile à joindre…

Seule embarcation de cette taille à être autorisée au transport de passagers payants par les Affaires maritimes, elle a intéressée la Société d’Exploitation de l’Aéroport de Mayotte (SEAM) : «nous avons signé un partenariat de trois ans avec Mayotte Lagon de Patrick Varéla qui l’a racheté et nous la loue».

Trois autres sociétés utilisent déjà ses services, sans compter les pompiers qui peuvent transporter leur personnel lors des arrivées d’avions matinaux.

Pour bénéficier des services du Waterboat, il faut être prêt à débourser 70 euros, «à partager avec d’autres passagers éventuels». Ils peuvent être jusqu’à 8 à bord. «Le week-end dernier, un homme d’affaire nous a demandé, il voulait être seul», glisse Patrick Varéla. Un homme d’affaire qui a pu profiter du service du 4×4 avec chauffeur mis à disposition en Petite Terre pour 30 euros.

70 euros, c’est à la fois beaucoup, mais aussi une broutille à côté des 1.000 euros déboursés pour un billet d’avion lorsque la barge matinale de 5 heures n’arrive pas et que l’heure d’enregistrement des bagages approche à grands pas…

Daniel Lefebvre, directeur de SEAM
Daniel Lefebvre, directeur de la SEAM

Le problème, c’est que le personnel ne sera pas disponible à la seconde, «il faudra prévenir au moins 2 heures à l’avance»,confirme Patrick Varela.

Il faudra donc arbitrer, l’attente périlleuse de la barge matinale, ou l’organisation coûteuse mais efficace du Waterboat…

A.P-L.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139512
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139512
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139512
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139512
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139512
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139512
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...