25.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 février 2023
AccueilEconomieSe nourrir à l'école

Se nourrir à l’école

Un arrêté préfectoral a donné naissance le 8 avril 2014 au Comité départemental de la restauration scolaire. Un nouvel axe de développement pour l’île.

SAMSUNG DIGITAL CAMERAA Mayotte, seuls 5 établissements, 3 lycées et 2 collèges, possèdent un service de restauration scolaire. La Prestation d’Aide à la restauration scolaire a été mise en place en 2005 et permet, par le biais d’une convention signée entre la Caisse d’allocation familiale et la commune, une participation minime pour les parents : 0,90 euro par repas, soit 45% du prix total.

Tous les autres, écoles comme collèges ou lycée, proposent des collations qui permettent à des enfants de pouvoir se nourrir d’un sandwich, d’un yaourt et d’un fruit, moyennant 0,20 euro pour les parents. Une collation qui a été mise en place en 2008 : elle remplissait un vide, la croissance démographique ayant nécessité une programmation dans l’urgence, concentrée sur la construction des établissements scolaires. Un repas important, c’est parfois le seul que les enfants prendront de la journée.

Prérogative des communes, jusqu’à présent les collations sont souvent servies sur le temps scolaire. Mais l’adoption des nouveaux rythmes scolaires, rendue obligatoire à la prochaine rentrée sous l’ère Peillon et confirmée par le nouveau ministre de l’Education nationale Benoit Hamon incite à offrir une vraie pause entre midi et deux.

Nourrir 86 000 élèves
Distribution gouter scolaires
En rendant obligatoire huit demi-journées de cours par semaine, le décret impose un étalement des heures de classes sur la journée, là où elles étaient concentrées en matinée.

L’arrêté préfectoral va donc pouvoir améliorer le système, le vice-recteur ayant indiqué «intégrer un espace repas dans les nouvelles constructions du secondaire». Il indique vouloir poursuivre le travail engagé avec les Maires, au sein des caisses des écoles pour mieux structurer ce service rendu aux familles.

Le Comité départemental de la restauration scolaire sera composé du secrétaire général de la préfecture et de son adjoint, du directeur des relations avec les collectivités locales, du vice-recteur, de la Direction de l’agriculture, de l’alimentation et de la forêt, de l’ARS, de la Caisse des Allocation Familiale, de directeurs d’école maternelle et primaire, des représentants des maires, des prestataires locaux de la restauration scolaire et deux représentants de parents d’élèves.

Le Comité sera chargé d’organiser la restauration scolaire et la préfecture de son exécution.

Une nouvelle qui va inciter à l’investissement, 86.000 élèves étant scolarisés à Mayotte. Si les coopératives attrapent la balle au bond, elles tiennent là un potentiel de développement de filières agricoles. La seule difficulté sera de proposer le juste prix…

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139511
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139511
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139511
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139511
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139511
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139511
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...