25.9 C
Dzaoudzi
mardi 7 février 2023
AccueilslideAffaire des douaniers : «nous irons tous en Cassation !»

Affaire des douaniers : «nous irons tous en Cassation !»

Des prévenus mécontents bien que les peines soient dans l’ensemble plus légères qu’en première instance… C’est que leur emploi dans la fonction publique est en jeu.

Me Ousseni très remontée sur ce dossier
Me Ousseni très remontée sur ce dossier

Les dix prévenus qui avaient fait appel sur les 29 douaniers et commerçants jugés en première instance pour des faits de corruption, viennent de prendre connaissance du verdict. La présidente de la Cour d’Appel les a pour cela appelé un à un à la barre, en prenant le temps de comparer avec le premier verdict.

L’affaire avait été révélée en octobre 2007 par la découverte de 7,5 t de tabac séché dans un container de matelas à Longoni. Elle avait permis la mise à jour d’un trafic entre douaniers et commerçants.

Si pour tous, la Cour d’Appel confirme les décisions de culpabilité, elle a allégé quasiment toutes les peines d’amende, 40.000 euros de moins par exemple pour le douanier chef de brigade M.B. qui avait tenté d’arrêter le trafic, avant d’y sombrer à son tour.

Seule la culpabilité du douanier A.M. se trouve renforcée, avec une peine de prison de 3 ans dont le sursis diminue de 24 à 18 mois.

Des collègues-enquêteurs

Dehors, c’est la déception, «nous allons tous en Cassation!», s’exclament-ils en chœur. C’est que les juges ont été fermes sur l’Interdiction Définitive d’Exercer une fonction publique. «Nous travaillons tous les quatre au Conseil général», déclare le porte parole d’un petit groupe, «nous allons perdre nos emplois».

Pour l’avocate du chef de brigade M.B., la Cassation est la suite logique à donner à l’affaire : «la qualification ne peut tenir pour mon  client, on lui reproche des faits qui n’entrent pas dans la cadre de sa fonction, ce que la Cour d’Appel avait pourtant reconnu, à contrario du Tribunal correctionnel». M. B. est à la retraite, «il n’est donc pas touché par l’interdiction d’être fonctionnaire».

Me Ousseni renouvelle ses critiques de première instance : «du côté douanier, seuls sont présents des lampistes. Ni les services adjacents, ni leurs supérieurs sont présents, et du côté des commerçants, on ne voit ni Indiens ni Mzungus ! (Métropolitains)». Elle reproche enfin que les enquêteurs aient été leurs propres collègues de travail, «ça a choqué à Nanterre, pas ici !»

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

2 Commentaires

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139509
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139509
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139509
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139509
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139509
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139509
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...