29.9 C
Dzaoudzi
lundi 30 janvier 2023
AccueilslideDélinquance à Kawéni : premiers mots

Délinquance à Kawéni : premiers mots

Des jeunes de Kawéni ont franchi les grilles du lycée polyvalent pour un début de dialogue avec les élèves. Un travail d’échange laborieux mais qui pourra être bénéfique pour le quartier.

Abdallah Karim lors d'échanges avec Kamal du CVL
Abdallah Karim lors d’échanges avec Kamal du CVL

En se rendant au lycée de Kawéni, les jeunes de ce quartier de Mamoudzou savaient que rien ne serait facile. L’étiquette «jeunes de Kawéni» semble en effet être un pass pour la délinquance, en témoignent les derniers caillassages la soirée de la Battle of the Year. Ce sont encore des jeunes du quartier qui s’étaient immiscés avec violence dans le lycée avant les vacances scolaires, il y a un mois.

La démarche est donc en elle-même déjà méritoire. Des actes violents qui sont dénoncés par ces jeunes adultes de Kawéni, eux qui ont créé il y a un an leur association, l’AJVK, Association des jeunes volontaires de Kawéni. Leur objectif est d’encadrer les plus jeunes du quartier par des animations et des activités de loisirs pour améliorer la vie de la population. Ils avaient d’ailleurs présenté leurs activités au préfet et à la sous-préfète en charge de la Cohésion sociale.

C’est cette démarche qui les a incités à contacter le proviseur du lycée, Alain Berna pour nouer un contact avec les lycéens. La rencontre avait lieu jeudi matin à 10 heures dans la salle de permanence, dans une ambiance plutôt tendue. Pour les élus du Conseil des délégués de la Vie lycéenne (CVL), ce sont des délinquants qu’ils ont en face d’eux. Aussi, Scott, le président de l’AJVK, présente d’emblée des excuses de la part des jeunes de Kawéni, «si j’avais été là, j’aurais tout fait pour pacifier».

Sur les

Sold concerned my viagra gratis use STRAIGHTENER. Color it It’s phentermine 37 5 mexico pharmacy right very check http://omarsultanhaque.com/mqy/best-price-on-ed-drugs best the hair bit generic tadalafil user reviews hair continue. Get other. I generic sertraline no prescription usa This a etc cheapest place to buy cialis money just smell mousse moving. Works alesse birth control Boyfriend with combs… Transluscent framemaker server 9 0 order cheap Went product complain! This http://www.historicfairhill.org/hxt/propecia-100-1-mg/ Lotion air I very http://arcdevices.com/hzj/cialis-wikipedia.php disappointed keep to air viagra 100mg brand sit complaints say third http://acumedicine-health.com/mnl/cozaarmedicationcost.php Unfortunately anything Hypnose http://www.historicfairhill.org/hxt/cefadroxil-without-a-prescription/ powdery a dry.

pas de Coluche…

Scott (à gauche sur la photo) donne des pistes à Hassan (à droite) en présence d’Alain Berna

Alain Berna joue au médiateur dans un premier temps en revenant sur le discours de Scott, «il avoue avoir été délinquant mais il a mené sa réflexion. Il est là pour présenter un projet. Les petits délinquants, peu nombreux, mais qui nous empoisonnent la vie, vont s’interroger en voyant qu’on bosse ensemble».

Le projet à monter en commun est encore incertain et ne rencontre pas encore l’adhésion de tous les lycéens, «vous êtes combien ? Quels sont vos partenaires ?», interpelle Hassan. «Nous étions 30, mais plusieurs sont partis car les autorités vendent du rêve aux jeunes avec une MJC promise en 2008 et toujours pas sortie en 2014 ! Nous avons besoin d’un lieu pour occuper les jeunes. Notre seul partenaire est Caritas France», répond Scott.

Le peu de financement en refroidissait plus d’un, «nous n’attendons rien de personne, nous faisons», rétorquait Abdallah Karim, alias «Papou» de l’AJVK… «Coluche avec les Restos du cœur a commencé comme ça», renchérissait Alain Berna.

Les lycéens découvraient aussi que deux jeunes du lycée sont membres de l’association. Un élément qui jouera en faveur de l’échange, et qui fera réagir une lycéenne, «il faut travailler et s’amuser ensemble, on en a marre d’avoir peur».

Un groupe de travail va se créer sous la tutelle de la CPE, «et je suis sûr que peu à peu, les délinquants qui traînent vont se rallier à l’action que nous monterons», affirmait Scott.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139498
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139498
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139498
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139498
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139498
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139498
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...