25.9 C
Dzaoudzi
mardi 7 février 2023
AccueilEnvironnementMayotte travaille sa trame verte et bleue

Mayotte travaille sa trame verte et bleue

Le Comité mahorais Trame verte et bleue a été installé. Il va devoir élaborer de manière concertée un schéma d’aménagement durable du territoire. 

Le Choungui depuis le Mont Benara
Le Choungui depuis le Mont Benara

C’est un document qui engage beaucoup de l’avenir de Mayotte. Un an de travail et de concertation sera d’ailleurs nécessaire à sa finalisation. Notre département doit intégrer à son schéma d’aménagement régional (SAR) une «trame verte et bleue». Ce concept poétique sorti du Grenelle de l’environnement est, dans des termes plus administratifs, un «schéma régional de cohérence écologique» (SRCE). En clair, il établit sur un territoire les zones importantes du point du vue écologique, celles qui accueillent une biodiversité riche et diversifiée. Il détermine ensuite des corridors entre ces zones de façon à ce que les espèces animales et végétales puissent circuler.

Cette «continuité écologique» est issue d’un combat ancien des défenseurs de l’environnement. Elle vise à mettre un terme à la fragmentation des territoires, quadrillés de routes, de zones urbaines et agricoles. Car les endroits dont les écosystèmes sont protégés finissent par s’appauvrir s’ils restent trop longtemps isolés.
Définir les zones «réservoirs» puis dessiner les liaisons, c’est tout l’enjeu de la trame, verte sur la terre et bleue dans le milieu aquatique.

Une trame qui s’imposera à tous

A Mayotte, le Conseil Général coordonne l’élaboration de ce travail confié par convention à la DEAL. Et le chantier a commencé. La semaine dernière, le Comité mahorais Trame verte et bleue (CMTVB) a tenu sa première réunion à la mairie de Mamoudzou. Il est composé de 28 membres*, acteurs institutionnels, socioprofessionnels et associatifs. Chacun fera valoir ses arguments tout au long de ce travail réalisé en concertation.

Une fois achevé, ce «schéma régional de cohérence écologique» sera constitué d’un diagnostic écologique de Mayotte, de la définition des enjeux, d’un atlas cartographique contenant la Trame verte et bleue, et enfin d’un plan d’actions stratégiques.
Et une fois approuvé, il s’imposera à tous avec de réelles conséquences sur l’aménagement du territoire. Il peut, par exemple, limiter l’agriculture dans certaines zones, d’où l’importance de la participation des élus comme de la société civile pour que chacun s’approprie les enjeux.
La remise de ce travail est prévue en mars 2015.
RR
Le Journal de Mayotte

*Les membres du Comité mahorais Trame verte et bleue (CMTVB) :
– Collectivités territoriales et leurs groupements (Elus) : 8 membres (SIEAM,
Association des Maires de Mayotte, élus du CG)
– Etat et établissements publics : 6 membres (DAAF, DEAL, Parc Naturel Marin,
ONEMA, ONF, CDL)
– Organismes socio-professionnels et usagers de la nature : 4 membres (CCI,
CAPAM, CDTM, DJSCS)
– Associations, organismes ou fondations œuvrant pour la préservation de la biodiversité et gestionnaires d’espaces naturels : 6 membres (FMAE, MNE, UICN, CBNM, Naturalistes, GEPOMAY)
– Scientifiques et personnalités qualifiées : 3 membres (Houlam Chamssidine, Daourina Romli, Olivier Soumille)

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139116
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139116
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139116
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139116
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139116
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139116
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...