30.9 C
Dzaoudzi
dimanche 5 février 2023
AccueilslideQuand l'humanitaire arrive de Paris

Quand l’humanitaire arrive de Paris

Ce sont des portes paroles de choix qu’ont invités trois grandes associations en faisant venir leurs présidents de Paris. C’est qu’il faut trouver en urgence des solutions pour les jeunes de Mayotte.

La délégation accueillie par les jeunes joueuses de mbiwi
La délégation accueillie par les jeunes joueuses de mbiwi

Médecins du Monde, le Secours Catholique et Apprentis d’Auteuil ont fait appel à leurs présidents nationaux respectifs pour interpeller l’Etat sur la jeunesse mahoraise. « Rappeler à la République ses engagements pour Mayotte », est un des points de la Mission Institutionnelle qui se met en place depuis ce lundi 9 juin.

C’est accueillie par les mbiwis des jeunes scolarisés au Secours Catholique et aux LEA d’Apprentis d’Auteuil que la délégation est arrivée dans la toute nouvelle aérogare de Pamandzi. François Soulage, président du Secours Catholique, Bernard Prévost, président d’Apprentis d’Auteuil, Olivier Lebel, directeur général de Médecins du Monde, étaient accompagnés de leurs équipes. Mais aussi du sénateur Felix Desplan, membre de la délégation sénatoriale à l’Outre-mer, de Bernard Lesterlin, député de l’Allier, et membre de la Commission des Lois, et d’Eustase JANCKY, membre du Conseil économique, social et environnemental.

La presse métropolitaine fait également partie du voyage puisque Béatrice Dugué, reporter à France Inter, Laurent Grzybowski journaliste à l’hebdomadaire La Vie et Marc Mahuzier grand reporter à Ouest France les accompagnent.

François Soulage (Secours Catholique), Olivier Lebel (Apprentis d'Auteuil), Patrick Scauflaire et Bernard Prévost (Médecins du Monde)
François Soulage (Secours Catholique), Olivier Lebel (Médecins du Monde), Patrick Scauflaire et Bernard Prévost (Apprentis d’Auteuil)

Au cours de la semaine, ils vont multiplier les rencontres, avec les institutionnels, les élus et les partenaires sociaux, et les découvertes d’un territoire qu’ils ne connaissent que par les informations que leur remontent leurs délégations locales respectives.

Ils pourront ainsi mettre en avant des initiatives déjà portées par le département, appeler à la coopération de toutes les parties prenantes afin de faire de la jeunesse mahoraise l’objet et le sujet d’un dialogue social.

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139511
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139511
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139511
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139511
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139511
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139511
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...