26.9 C
Dzaoudzi
dimanche 29 janvier 2023
AccueilEconomieSFR Mayotte lourdement condamnée pour prix abusifs

SFR Mayotte lourdement condamnée pour prix abusifs

L’Autorité de la concurrence a sanctionné ce vendredi l’opérateur SFR à 45,9 millions d’euros d’amendes « pour avoir mis en place et maintenu un écart de prix abusif » dans la téléphonie mobile à La Réunion et à Mayotte ».

SFRPendant « plus de 12 ans à La Réunion et plus de 3 ans à Mayotte », l’opérateur et sa filiale réunionnaise SRR ont « mis en place une différenciation tarifaire excessive au regard des coûts supportés entre les appels passés sur son réseau et ceux passés vers les réseaux concurrents », indique l’autorité dans son communiqué.

L’autorité détaille ainsi que SRR facturait « de 3 à 24 centimes d’euro plus cher pour ses clients réunionnais les appels passés vers les autres réseaux, et jusqu’à 26 centimes d’euro plus cher pour ses clients à Mayotte. Ces différences de prix concernaient aussi les envois de SMS, qui étaient de 3 à 10 centimes d’euro plus chers si le correspondant contacté était chez un concurrent ».

En règle générale, pour les appels, « les écarts de prix ont été plus de trois fois supérieurs aux écarts de coûts supportés par SFR à la Réunion. A Mayotte, les écarts de prix ont été parfois supérieurs de 50% aux écarts de coûts », est-il précisé.

Récidiviste

« Cette différenciation n’était pas justifiée par les coûts supportés par SRR pour l’acheminement de ces communications. Si l’existence d’une différenciation tarifaire n’est en soi pas condamnable, elle le devient lorsque cette différence de prix excède les écarts de coûts supportés par l’opérateur », souligne l’Autorité de la concurrence.

L’Autorité de la Concurrence avait déjà sanctionné SRR en 2009 après avoir été saisie par Orange et Outre mer Télécom. Une décision qui n’avait pas débouché sur l’arrêt de la tarification excessive. A l’époque, SFR était seul opérateur à Mayotte, puis est parvenu à conserver 70% de part de marché après l’arrivée de la concurrence Orange et Only.

Aujourd’hui, l’opérateur détient encore plus de la moitié du marché face à Orange et Outremer Télécom”, souligne l’autorité dans son communiqué.

« Il s’agit d’une décision de justice que, par définition, nous ne souhaitons pas commenter. Toutefois, nous tenons à préciser qu’il s’agit d’une pratique qui remonte à 2009 et qui était spécifique à une de nos filiales, la SRR », a indiqué SFR à l’AFP, qui dit « reconnaitre et assumer cette faute ».

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...