30.9 C
Dzaoudzi
lundi 22 avril 2024
AccueilSociétéLes enfants chantent leurs droits le 20 novembre

Les enfants chantent leurs droits le 20 novembre

A l’occasion du 25ème anniversaire de la signature de la convention internationale du droit des enfants, la chorale de M’Gombani et l’association le Village d’EVA organisent un grand événement intitulé « les enfants chantent leurs droits » sur la place de la République de Mamoudzou le 20 novembre 2014.

Concert de la chorale des droits des enfants avec Dominique Dimey en mai 2013
Concert de la chorale des droits des enfants avec Dominique Dimey en mai 2013

140 enfants âgés de 9 à 14 ans chanteront les dernières créations de la chorale de M’gombani sur le thème de la protection des droits des enfants et la lecture des articles de la convention du droit des enfants.

Cette année encore c’est Dominique Dimey qui a composé les chants, animé les ateliers et fait répéter les enfants. Quelques compositions sont en shimaorais comme lors de la représentation en mai 2013.

Les parents sont conviés « afin de restituer à la parentalité toute sa place », indique Village d’EVA dans un communiqué.

Si l’association a choisi d’accompagner cette année l’opération, c’est qu’un de ses axes consiste à « sensibiliser les politiques à Mayotte et en métropole sur la question de la jeunesse délaissée à Mayotte en insistant sur une meilleure répartition des budgets dans les collectivités ».

EVA signifiant “Echelle Visuelle Analogique » est une échelle permettant d’évaluer l’intensité de la douleur des patients lors des soins médicaux. Par analogie, les créateurs de l’association ont utilisé cet acronyme « pour évaluer la souffrance des enfants de Mayotte ».

La journée Internationale du droit des enfants est l’occasion de rappeler que les enfants ont des droits énumérés dans la Convention Internationale des Droits des Enfants adopté par l’Assemblée Générale des Nations Unies le 20 Novembre 1989.

Apprendre en étant protégéDroits des enfants mai 2013

Ils ne sont pas seulement de répondre à leurs besoins élémentaires comme se nourrir, se vêtir et un toit pour dormir, mais aussi d’être éduqué, soigné, protégé, de se divertir, d’apprendre et de s’exprimer.

Ce sont toujours les 140 enfants de la chorale de M’gombani qui feront entendre leur voix. Une chorale qui rencontre au cours de l’année des artistes locaux comme Baco, M’toro Chamou, et qui a donné une répétition ouverte à la presse ce samedi 15 novembre dans le collège.

Le 20 Novembre 2014, sur la Place de la République à Mamoudzou, dans le cadre de la semaine sociale, l’association le Village d’EVA aura un stand avec animation pour les enfants et les adultes : concours de dessins, distribution de cadeaux pour les enfants (peluches, T shirt etc…), distribution des livres Enfance en Danger à Mayotte pour les adultes, discussion concernant les droits des enfants, communication sur l’association…

A 16h, les enfants de la chorale de M’Gombani viendront chanter 6 chansons et lire leurs droits. 400 invités seront conviés notamment des parents d’élèves de la chorale, mais également les élèves et parents d’autres établissements scolaires et quelques personnalités

DEROULEMENT DE LA JOURNÉE

14h-15h : arrivée des enfants, accord des voix et des instruments
15h-15h45 : T-shirts remis aux enfants, collations, bouteilles d’eau, intervention du groupe zaïrois
15h45 : discours d’accueil de la présidente de l’Association Village d’EVA et du Proviseur du collège de M’Gombani (Mr Barbé)
16h : montée des enfants sur scène et intervention de Malaika sur les devoirs des enfants (français et shimaorais)
16h10-16h30 : chansons « Endra Coli », « Moina »-Intervention de Soifia sur le devoir des enfants (français et shimaorais)
16h30-16h45 : lecture des droits (groupe de théâtre du collège de M’Gombani)
16h45-17h : chansons « ouvrez vos mains », « pas une poupée »
17h- 17h15 : lecture des droits (groupe de théâtre du collège de M’Gombani)
17h15-17h30 : chansons « c’est le droit des enfants », « conjugaison des droits »
17h30-17h45 : lecture des droits (groupe de théâtre du collège de M’Gombani)
Danse avec le groupe zaïrois et clôture de l’événement

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...