26.9 C
Dzaoudzi
vendredi 24 mars 2023
AccueilSociétéDes politiques sociales «tout au long de la vie»

Des politiques sociales «tout au long de la vie»

Un grand nombre d’opérations sont organisées à Mayotte à l’occasion de la semaine de l’action sociale et de la semaine pour l’emploi des personnes handicapées. Les 2 événements ont été lancés, ce lundi matin, sur la place de la République à Mamoudzou.

Ali Mohamed El Amine se souvient de la création de l'action sociale à Mayotte, il y a 22 ans
Ali Mohamed El Amine se souvient de la création de l’action sociale à Mayotte, il y a 22 ans

La place de la République sera animée, toute la semaine, par deux événements qui se croisent : du 17 au 22 novembre, le conseil général (CG) organise la 2e semaine de l’action sociale qui coïncide, cette année, avec la semaine nationale pour l’emploi des personnes handicapées. (Voir le PROGRAMME SEMAINE ACTION SOCIALE et le Programme (1) de la semaine pour l’emploi des handicapés).
Pour Ali Mohamed El Amine, le DGA chargé de la solidarité et du développement social (DSDS) au conseil général, l’ampleur du programme des deux manifestations révèle le long parcours des politiques sociales à Mayotte. «Je suis un bosseur, affirme-t-il, et je ne suis jamais satisfait. Pour moi, Mayotte est aujourd’hui dans une phase intermédiaire.»

Et pourtant, que de chemin parcouru depuis qu’il a créé les premiers services sociaux du département… Il y a 22 ans. «L’action sociale a commencé en 1992, quand je travaillais à la DDASS avec une assistante sociale. De 1997 à 2003, j’ai ensuite été chargé de préparer l’avènement de la départementalisation et de créer le pôle médico-social du futur département», se souvient Ali Mohamed El Amine. C’est cette structure qui est donc devenue, le 25 octobre 2005, la DSDS, la direction de la solidarité et du développement social du conseil général, au cœur «de la principale action d’un département.»

L'inauguration de ces deux semaines "sociales" ce lundi matin à Mamoudzou
L’inauguration de ces deux semaines “sociales” ce lundi matin à Mamoudzou

Se rapprocher des ratios métropolitains

Neuf ans plus tard, Jacques Martial-Henry, qui inaugurait cette 2e semaine de l’action sociale ce matin, pouvait présenter la DSDS comme un service qui accompagne les Mahorais «tout au long de leur vie» : avec les PMI, le CG est auprès des femmes enceintes et des enfants de moins de 6 ans, l’ASE (aide sociale à l’enfance) travaille sur le bien-être de l’enfant jusqu’à sa majorité et parfois au-delà, la lutte contre l’exclusion permet de se mobiliser contre toutes les formes de marginalisation, sans parler du RSA, du service logement, de la direction des personnes âgées…

Mayotte compte actuellement 17 assistants sociaux et 25 éducateurs spécialisés, «des chiffres qui pourraient encore doubler pour se rapprocher des ratios métropolitains», note Ali Mohamed El Amine. Mais pour lui, il faut tout de même se garder d’aller trop vite. «On a beaucoup de monde qui a voyagé, y compris nos étudiants, et qui voudraient voir tout ce qui existe en métropole transposé chez nous, tout de suite. Mais il faut faire attention à pouvoir assurer les services qu’on installe et à les financer sur du long terme.» Pour lui, le chantier urgent est la «continuité des droits» pour que les Mahorais qui partent à La Réunion ou en métropole puissent continuer de bénéficier de toutes les prestations.

 Ali Mohamed El Amine invite sur l'estrade l'ensemble des directions des services sociaux du CG
Ali Mohamed El Amine invite sur l’estrade l’ensemble des directions des services sociaux du CG

Semaine de l’emploi des personnes handicapées

Quant aux personnes en situation de handicaps, elles ne sont évidemment pas oubliées. Leur insertion sur le marché de l’emploi fait même l’objet d’une opération particulière tout au long de la semaine avec de nombreuses initiatives parmi lesquelles des visites d’entreprises, des sensibilisations d’employeurs, une journée portes-ouvertes à la cité des métiers ce jeudi ou encore un forum sur la création d’entreprise au siège de l’ADIE avec la Cci et la BGE, jeudi après-midi.
RR
Le Journal de Mayotte

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139114
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139114
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139114
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139114
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139114
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139114
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...