30.9 C
Dzaoudzi
jeudi 7 décembre 2023
AccueilFaits divers6 mois de prison avec sursis pour avoir mordu des policiers

6 mois de prison avec sursis pour avoir mordu des policiers

Un homme a été condamné ce mercredi matin à 6 mois de prison avec sursis et à verser 3.400 euros à trois policiers pour les avoir violemment agressés le 12 septembre dernier… en l’occurrence, il les avait mordu !

Salle TGI Code pénalCe jour-là, trois policiers interviennent à Cavani pour une scène de ménage particulièrement violente. En réalité, un homme particulièrement alcoolisé est en train de battre sa femme… et la vue des 3 policiers ne va pas le calmer, bien au contraire. Il commence par balancer un coup de casque au chef de patrouille en plein visage puis se défoule en coups de pied. Une fois «enfourné dans le véhicule», sa nouvelle, ce sont ses mâchoires ! Il va mordre tour à tour les trois policiers… entraînant 15 jours d’arrêt de travail pour les fonctionnaires, les morsures sont profondes, sans parler de l’entorse du chef de patrouille.

A la barre du tribunal, l’homme affirme ne se souvenir de rien, peut-être à cause de son état alcoolique, et présente, de nombreuses fois, de profondes excuses.

La procureure Prampart souligne le préjudice moral pour des policiers qui doivent ensuite revenir sur le terrain. Alors que l’individu encours jusqu’à 3 ans de prison, le parquet requiert 6 mois avec sursis à laquelle s’ajoute l’obligation d’indemniser les victimes et de se soigner face à ses problèmes d’alcool. Le président Ballu va suivre scrupuleusement ces réquisitions.
L’homme devra également verser 800 euros de dommages et intérêts à chacun des 3 policiers plus 1000 euros de frais de justice.

RR
remi@jdm2021.alter6.com

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139115
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139115
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139115
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139115
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139115
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139115
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...