29.9 C
Dzaoudzi
mercredi 1 février 2023
AccueiljusticeLe sénateur Thani tente de sécuriser les annonces du ministre de la...

Le sénateur Thani tente de sécuriser les annonces du ministre de la Justice

Interpellé par le sénateur Thani Mohamed Soilihi lors d’échanges sur les états généraux de la justice au Sénat, sur plusieurs déficits perturbant l’activité judiciaire à Mayotte, le Garde des Sceaux réitérait les promesses qu’il avait faites à Mayotte, dont une Task force. Le sénateur tentait alors de sécuriser les annonces.

Le débat sur les états généraux de la justice intervenait après la remise le 8 juillet dernier au président de la République du rapport sur les améliorations à apporter, avant l’adoption d’un plan d’action et d’une loi de programmation pour la justice annoncée par le Garde des Sceaux.

Le sénateur Thani Mohamed Soilihi en profitait pour rappeler l’augmentation des moyens avec une hausse de 8% du budget justice au projet de loi de finances 2023, et interrogeait le ministre sur leur ventilation en outre-mer, où est fait le constat « d’un déficit des moyens de gestion et des moyens humains » : « Mayotte et la Guyane se plaignent d’une désorganisation des juridiction, liée notamment à l’absentéisme des magistrats et greffiers, épuisés par leurs charges et leurs conditions de travail. »

En réponse, Eric Dupond-Moretti informait de la création d’une Task force, « à la chancellerie, nous avons créé une brigade de soutien pour envoyer des magistrats métropolitain 6 mois, pour aider les magistrats sur place », donc à Mayotte et en Guyane. Un séjour de 6 mois et un jour exactement, « pour des raisons fiscales », complétait le ministre.

Sur ces deux territoires, « du personnel supplémentaire sera envoyé », et comme il l’avait proposé, « un poste à Mayotte doit servir de tremplin » pour la suite de carrière. Sont toujours d’actualité mais sans plus de précisions de sa part, la cité judiciaire, le Centre éducatif fermé (CEF) et le 2ème établissement pénitentiaire.

Le sénateur Thani avec le ministre Darmanin

Des précisions, le sénateur est allé en chercher du côté du ministère de l’Intérieur, qui chapeaute les outre-mer. Gérald Darmanin, ainsi que la ministre déléguée chargée des Collectivités territoriales et le ministre délégué aux outre-mer, étaient présents à la réunion de travail sur les textes à venir qui seront portés par le Ministre de l’intérieur.  Il s’agit  notamment des prochaines lois d’orientation et de programmation du ministère de l’intérieur (LOPMI) et asile immigration.
Le sénateur les appelait à  « fournir aux membres de la Commission des lois de plus amples précisions sur les projets gouvernementaux de CEF et d’encadrement des mineurs par des militaires », et d’indiquer à la Commission des Lois quelles mesures seront prises au quotidien dans l’attente de la concrétisation de ces projets, et enfin, à ses collègues de la Commission des Lois, « d’avoir une oreille attentive à ces mesures spécifiques, lesquelles, si elles peuvent faire débat au national, sont attendues unanimement et avec impatience localement. »

A.P-L.

 

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...