29.9 C
Dzaoudzi
samedi 22 juin 2024
AccueilEducationTout est scientifique… sauf nos enfants !

Tout est scientifique… sauf nos enfants !

A l’occasion de la fête de la science organisée par l’éducation nationale, le lycée de Kahani accueille, pendant deux jours, 43 stands créés par les élèves et étudiants de Mayotte… avec l’espoir de valoriser des filières délaissées.

L'éolienne des élèves de 1ère ASSP de Kawéni
L’éolienne des élèves de 1ère ASSP de Kawéni

Vous ne vous êtes peut-être jamais demandé comment une éolienne produit de l’électricité. Les élèves de la 1ère ASSP (accompagnement, soin et service à la personne) du lycée pro de Kawéni, eux, sont incollables sur la question… enfin presque ! Pendant 2 jours, elles tiennent un des 43 stands de la fête de la science qui s’est déployé dans le lycée de Kahani, transformé pour l’occasion en immense foire de la curiosité. Dans les classes, les élèves impliqués dans l’événement ont installés leurs panneaux, leurs présentations ou leurs expériences. L’objectif est de les partager avec les autres élèves qui visitent la fête -entre 1.500 et 2.000 jeunes sont attendus- mais aussi avec le jury qui décerne les prix qui seront remis ce vendredi matin.

L’originalité de l’opération est qu’elle rassemble les élèves à partir de la maternelle et jusqu’à l’université. Le CUFR de Dembéni participe en effet pour la 1ère fois. Et à chaque niveau, ses découvertes. Les plus petits apprennent les 4 éléments. L’eau, le feu, l’air, la terre, c’est en effet le thème de l’édition 2014 de la fête. Quant aux plus grands, évidement, ils font des expériences.

Air, eau, feu, terre, les petits apprennent es 4 éléments
Air, eau, feu, terre, les petits apprennent es 4 éléments

Car la science, comme on peut s’y attendre, c’est d’abord des tubes, des tuyaux et d’improbables liquides qui font des bulles. Une expérience d’électrolyse rappellera peut-être des souvenirs à quelques-uns. Mais pas mal d’élèves avaient choisi de travailler sur notre quotidien, comme les 3es 14 du collège de Passamainty qui connaissent tout de l’histoire et du fonctionnement de votre… four à micro-ondes (inventé en 1945 par un certain Percy Spencer qui avait remarqué que le chocolat dans sa poche avait tendance à fondre lorsqu’il travaillait sur les magnétrons… Merci Marise et Mélisa).

Une seule classe S Science de l’ingénieur

«Le fête de la science permet évidemment de promouvoir l’esprit scientifique et c’est particulièrement important à Mayotte», note Guy Munoz, le proviseur du lycée de Kahani. Nous avons très peu d’élèves qui choisissent les filières scientifiques, nous sommes très en dessous de la métropole. Nos élèves en ont les capacités mais ils ont du mal à se projeter dans des carrières professionnelles.»

Marise et Mélisa expliquent que le micro-ondes a été inventé en 1945
Marise et Mélisa expliquent que le micro-ondes a été inventé en 1945

La preuve de cette désaffection est l’existence d’une seule classe S «science de l’ingénieur» dans notre département. Elle est installée au lycée de Kahani et compte seulement 23 élèves.
D’où l’importance des nombreux partenaires qui se sont également associés à la fête de la science 2014. Parmi eux, on trouve l’agence de santé (ARS), l’IREPS (promotion de la santé), la Mahoraise des eaux ou encore le BRGM (bureau de recherche géologique et minière) dont les hydrologues et ingénieurs sont arrivés avec une maquette de la vallée de la Kwalé pour expliquer les risques naturels et en particulier les inondations.
Chacun avait le souci de montrer que la science est très diverse et que Mayotte va avoir de plus en plus besoin de nombreuses professions scientifiques.

Réfléchir aux problématiques mondiales

«C’est aussi une façon de faire réfléchir sur des sujets d’avenir comme le réchauffement climatique, la protection du lagon, la gestion de l’eau, les énergies renouvelables… Les grands enjeux de l’humanité ont besoin de réponses sur notre île aussi», explique Patrick Courtin, inspecteur d’Académie et responsable du pôle Sciences 2nd degré.

Une bouteille d'eau versée sur la maquette du BRGM et le bassin versant de la Kwalé est inondé
Une bouteille d’eau versée sur la maquette du BRGM et le bassin versant de la Kwalé est inondé

Deux sociétés, Jeulin et Biotek Pierron, qui fournissent les établissements scolaires en matériels scientifiques ont offert de nombreux lots pour la compétition, loupe binoculaire, microscope…etc. Une façon de rajouter un peu plus d’enjeu à la réalisation des stands.

Enfin, une dernière information : le micro-ondes fait tourner les molécules d’eau de vos petits plats 2 milliards de fois par seconde, raison pour laquelle ils chauffent. Grâce à la fête de la science, maintenant, vous le savez.
RR
Le Journal de Mayotte

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139115
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139115
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139115
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139115
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139115
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139115
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...