29.9 C
Dzaoudzi
mardi 16 avril 2024
AccueilEconomieMayotte lésée sur les fonds européens et la pêche n'est toujours pas...

Mayotte lésée sur les fonds européens et la pêche n’est toujours pas dotée

C’est Younous Omarjee qui va être content : comme le clame l’eurodéputé depuis l’évaluation de l’enveloppe de fonds structurels dédiée à Mayotte, celle-ci a été lésée. Et ce sont les autres RUP qui le disent !

Younous Omarjee
Younous Omarjee

Lors de la clôture de la XXe Conférence des Présidents des régions ultra-périphériques (RUP), les représentants des RUP ont reconnu d’une voix unanime que Mayotte et Saint-Martin avaient été discriminés lors de l’attribution des enveloppes des fonds européens de cohésion par rapport aux autres régions européennes. Et cela en raison d’un déficit de données statistiques… Un témoignage acté dans une déclaration finale de la convention.

On apprend par ailleurs le retard pris dans la mise en oeuvre du Fonds européen pour la pêche (FEAMP) en France. Ce retard pourrait impacter directement la filière de la pêche à Mayotte, selon l’agence Euro’s Agency.
Aucun accord n’a encore formellement abouti entre l’Etat et les régions. Le partage des compétences entre les échelons nationaux et régionaux continue de poser problème à certaines régions. Le partage de la somme entre les conseils régionaux eux-mêmes soulève également le désaccord de certaines régions, qui s’estiment lésées (Languedoc-Roussillon, Pays de Loire).
Et ce malgré l’accord informel trouvé le 28 octobre dernier entre les régions et l’Etat où Mayotte doit bénéficier d’une enveloppe de 3 millions d’euros au titre du FEAMP pour la période 2014-2020.Pechous
Lors d’une visite à La Réunion à la fin du mois de janvier, la ministre des Outre-mer George-Pau Langevin avait promis aux pêcheurs l’accélération de la mise en œuvre du FEAMP.
Cependant, la France n’a toujours pas transmis à la Commission européenne son programme opérationnel. Selon l’eurodéputé Alain Cadec, ce retard pris par l’Etat et les conseils régionaux bloque des dizaines de projets d’investissement, et met en danger plusieurs entreprises de pêche en France métropolitaine comme dans les DOM.
Dès l’adoption du programme opérationnel de la France par la Commission européenne, le FEAMP devrait s’appliquer de manière rétroactive à compter du 1er janvier 2014.
A.P-L.
Le Journal de Mayotte
Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139511
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139511
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139511
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139511
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139511
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139511
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...