27.9 C
Dzaoudzi
lundi 27 mai 2024
AccueilEconomieMarché des transports scolaires: après la justice

Marché des transports scolaires: après la justice

Un marché cassé, et tout est à recommencer. Sauf qu’il reste 5 mois pour le faire… Le conseil général tout en lançant une procédure judiciaire, relance sur l’allotissement du marché des transports scolaires.
Matis ducation citoyenneté busL’effet de bombe passé, le souffle demeure : la décision du tribunal administratif de dénoncer le marché du transport scolaire attribué par le conseil général à la société réunionnaise Matis, a pris tout le monde de court jeudi dernier.

Comme il l’avait signalé au JDM par le biais de son avocat Me Jorion, Daniel Zaïdani, le président du conseil général confirme contester la décision auprès du tribunal administratif d’appel, en faisant part de son incompréhension, la rédaction du marché ayant été « validée par le préfet de Mayotte, par le juge des référés du tribunal administratif de Mayotte dans un premier jugement, et par le rapporteur public » du même tribunal administratif. Ce dernier avait juste consenti qu’on pouvait avoir « des hésitations ».

Mais l’appel n’étant pas suspensif, il va falloir dénicher un transporteur d’ici le mois d’août, date à laquelle le marché doit être de nouveau attribué. C’est également le mois de rentrée des classes. Ça urge donc.

“Un jeu de dupes”Halo' Matis transport scolaire

Le DGS du conseil général, Jean-Pierre Salinières, se replonge dans le dossier, en prenant en compte ces « hésitations » : « il est vrai que le marché seulement scindé entre Petite et Grande-Terre, donne 97% du volume à une seule grosse entreprise. Mais la décision prend-elle en compte le contexte mahorais, avec une multiplicité de petits transporteurs ? Lesquels pourront acheter le matériel adéquat d’ici 5 mois ? Qui pourra répondre, en dehors d’une structure bien établie comme… Matis ?»

C’est un “jeu de dupes” que dénoncent les acteurs dans leur ensemble, car si certains petits transporteurs se réjouissent que la justice les ait entendus, d’autres qui travaillaient étroitement avec l’entreprise réunionnaise comme sous-traitants se retrouvent en mauvaise posture : ceux qui avaient des garanties bancaires leur permettant d’acquérir ou de renouveler leur matériel, ceux dont les financements bancaires sont annulés, ou encore ceux dont les dossiers de défiscalisation étaient bouclés…

Le conseil général pourrait donc séparer le marché en trois, et non plus deux lots, Petite-Terre, et deux pour Grande-Terre. « L’appel d’offres pourrait être sorti fin mars, et avec une procédure d’urgence, nous pourrions être dans les temps pour l’attribution», indique Jean-Pierre Salinières. Les élections départementales à la fin du mois ne vont pas rajouter à la sérénité.

Un laps de temps très court pour de nouveaux prétendants, qui devront avoir une qualité : une trésorerie bien portante en cas de retards de paiement du département…

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139520
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139520
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139520
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139520
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139520
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139520
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...