27.9 C
Dzaoudzi
mercredi 22 mai 2024
AccueilPolitiqueSarah Mouhoussoune : « Des élections mal préparées par le PS local...

Sarah Mouhoussoune : « Des élections mal préparées par le PS local »

La carte des cantons de Mayotte a pris la même couleur bleue qu’en métropole après ce premier tour. Pas bleu marine, mais le rose socialiste n’est que marginal. L’ex-conseillère Nema-PS déplore le manque de compétence des candidats.

Sarah Mouhoussoune
Sarah Mouhoussoune

Dans une interview-portrait donnée au JDM (version Abonnés), Sarah Mouhoussoune revient sur sa vie politique qu’elle met momentanément en pause.

L’ex-conseillère générale Nema (apparenté PS) de Dembéni en donne les raisons : « ces élections ont été très mal préparées par le parti socialiste qui ne fait qu’accompagner des candidats sans organiser en amont. » Elle rejoint ainsi la critique formulée par le sénateur Thani Mohamed Soilihi au micro de Mayotte 1ère le soir des élections, qui vise clairement le 1er secrétaire du parti socialiste local Ibrahim Aboubacar.

La conseillère a d’ailleurs choisi de soutenir le binôme UMP dans son canton de Dembéni au 1er tour, « ils étaient les plus compétents, je l’ai indiqué pendant la campagne ». Selon un accord passé avec le maire de Dembéni, Soihibou Hamada, les voix seront reportées au deuxième tour sur Madi Moussa Velou-Sophie Madi Rama. L’ascenseur devrait être renvoyé lors des prochaines municipales, après l’annulation du scrutin de 2014 par le tribunal administratif en novembre dernier.

Avec Saïd Omar Oili
Avec Saïd Omar Oili

Des candidats qui se sont déclarés plus par accord entre familles : « les partis ne sont pas encore suffisamment structurés ici, les votes doivent donc sanctionner la compétence ».

Dans l’interview, elle revient sur les combats politiques, les trahisons de 2012, dont elle et Said Omar Oili, conseiller de Dzaoudzi Labattoir, furent finalement les victimes.

Un monde masculin où elle a rapidement trouvé sa place, par sa légitimité liée à son expérience. Elle revient sur ce premier binôme de l’histoire formé avec Saïd Omar Oili, qui a parfaitement fonctionné grâce à une règle simple, le travail : « en cas de désaccords, nous travaillions sur les rapports en demandant l’intervention d’experts sur les décisions importantes. Ensuite, nous parlions d’une seule voix en séance ».

Interview à découvrir sur la version pdf du mercredi.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139510
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139510
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139510
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139510
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139510
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139510
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...