29.9 C
Dzaoudzi
vendredi 24 mai 2024
AccueilEnvironnementAccès difficile à la décharge Hamaha pour les particuliers

Accès difficile à la décharge Hamaha pour les particuliers

Les acteurs de la collecte des déchets ont du mal à conserver une ligne directrice fixe en matière d’accueil des particuliers dans les décharges. Une autorisation provisoire devrait permettre de trouver une solution.

Les anciennes décharges comme ici à Dzoumogné sont une nouvelle page tournée de la gestion des déchets à Mayotte
Les anciennes décharges comme ici à Dzoumogné sont une nouvelle page tournée de la gestion des déchets à Mayotte

Un particulier a interpellé le JDM la semaine dernière : il a été refusé à la décharge Hamaha. Le problème s’était déjà posé il y a quelques mois. C’est une période transitoire pour qui veut se débarrasser d’encombrants. Si la com a ciblé les professionnels qui doivent passer par les quais de transfert, les particuliers ne savent plus à quel point de collecte se vouer.

Dans les faits, les particuliers ne sont pas autorisés à déverser leurs encombrants dans les nouvelles décharges, appelées quais de transfert. Celles-ci collectent en effet désormais les déchets des professionnels, déjà triés, et les expédient vers la décharge des décharges, l’ISDND, Installation de Stockage des Déchets non dangereux, qui entasse à Dzoumogné ces déchets non nuisibles.

« C’est une question de sécurité pour les particuliers », nous explique Hafidhou Abidi Madi, de DGS du Sidevam 976, le syndicat de collecte et de traitement des déchets. « Mais il faut bien trouver une solution », convient-il de concert avec Aurélie Loctin, directrice de la STAR Mayotte, qui gère la collecte, le recyclage et la valorisation des déchets.

Fin 2015

Quai de transfert de la décharge des Badamiers (Petite Terre)
Quai de transfert de la décharge des Badamiers (Petite Terre)

Pour le DGS du Sidevam, il faut accepter momentanément les particuliers, « une mesure palliative. Mais ils doivent respecter les consignes indiquées sur le panneau à l’entrée de la décharge indiquant la qualité des déchets admis ». C’est pour lui aussi une manière d’éduquer peu à peu la population au recyclage des déchets. Mais aucun écrit n’est pour l’instant produit.

C’est en fait la sécurité et leur responsabilité qui pourrait être mise en cause comme l’invoquent les deux acteurs : « la camionnette louée par le particulier ne pouvait pas benner », soulignent-ils.

Aurélie Loctin parle d’une période transitoire : « sous réserve du respect des règles de sécurité, les particuliers sont acceptés de manière exceptionnelle, en attendant que les déchetteries soient implantées ». A proximité des quais de transfert, elles accueilleront les encombrants des habitants comme c’est le cas en métropole, « le Pedma, Plan d’élimination des déchets ménagers et assimilés, en prévoit 8 pour fin 2015 », indique Aurélie Loctin.

La mairie de Mamoudzou pourrait également être sollicitée pour mettre à disposition des bacs poubelles à l’entrée du quai de transfert qu’elle pourrait collecter.

Il faut en tout cas trouver des solutions pour que l’environnement ne soit pas la première victime de ce flou, en recevant les déchets entre deux palétuviers…

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139511
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139511
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139511
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139511
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139511
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139511
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...