27.9 C
Dzaoudzi
mercredi 22 mai 2024
AccueilEconomiePlusieurs maires envisagent de sortir du SIDEVAM pour la collecte des déchets

Plusieurs maires envisagent de sortir du SIDEVAM pour la collecte des déchets

Conviés à une rencontre sur leurs efforts en matière de tourisme, les représentants de plusieurs communes sont tombés d’accord : elles cotisent cher à un syndicat qui ne remplit pas ses obligations en matière de ramassage.

Elus et techniciens déploraient les difficultés rencontrées dans la collecte de déchets
Elus et techniciens déploraient les difficultés rencontrées dans la collecte de déchets

Lors de la réunion centrée autour des avancées touristiques dans les communes ce vendredi au Comité départemental du tourisme (CDTM), l’insalubrité avait été pointée du doigt par les acteurs touristiques. De la compétence des communes, elles cotisent pour le ramassage et le traitement des déchets depuis l’année dernière à une seule et même structure, le SIDEVAM 976.

Le Syndicat Intercommunal d’Elimination et de Valorisation des Déchets de Mayotte a été créé en lieu et place des quatre syndicats intercommunaux alors existants sur l’île, dont les dysfonctionnements appelaient à une restructuration. Il est compétent en matière de collecte et de traitement des déchets.

Interpellée par Michel Ahamed, directeur du CDTM, sur l’insalubrité dans sa commune pourtant une des plus dynamiques sur le plan touristique, l’élue de Tsingoni expliquait que malgré l’élaboration d’un calendrier de ramassage en concertation avec le SIDEVAM, « ce dernier n’est jamais respecté ».

Et quand Nitti Mohamed, chargée de la coopération territoriale à la préfecture de Mayotte s’enquiert de l’insalubrité de la commune de Chiconi auprès de son Directeur des Services, « et c’est dommage sur cette belle plage de Sohoa », ce dernier se lâche : « c’est en effet un point sombre. Nous demandons en vain au SIDEVAM 976 de ramasser les déchets dans les quartiers. La mairie ne peut pas tout assumer seule alors qu’un syndicat en a la charge ! ».

De fortes cotisations sans résultat derrièreSIDEVAM mairies

Du côté de Kani Keli, on en espérait pas tant : « les cotisations que nous versons au SIDEVAM 976 sont énormes pour nos budgets. Or le calendrier n’est jamais respecté. Nous sommes obligés de faire travailler nos services techniques ».

Le premier à avoir émis des doutes quant à l’efficacité du syndicat fut Said Omar Oili, le président de l’association des maires, qui nous avait indiqué vouloir sortir sa commune de Dzaoudzi Labattoir du SIDEVAM pour la collecte : « je payais 755.000 euros par an à l’ancien syndicat de ramassage de Petite Terre, la somme a grimpé à 1,1 million d’euros avec le SIDEVAM pour un travail qui est mal fait ! ».
C’est d’ailleurs la décision qui couve chez certains autres maires : « nous sommes plusieurs communes à vouloir sortir de la collecte du SIDEVAM », indiquait le représentant de Kani Keli.

Surtout que c’est la population qui finance, « une participation qui a évolué de 50 à 80 euros par habitant », expliquait alors Saïd Omar Oili.

Certaines jeunes, comme « Les enfants du lagon » à Chiconi organisent des actions individuelles, d’autres à Sada, nettoient régulièrement les plages. « Les problèmes avec le syndicat de collecte ne doivent en effet pas vous empêcher de faire votre travail de propreté au niveau des sites touristiques », remarquait Sidi Fardi, responsable du développement local au CDTM.

De son côté, Nitti Mohamed annonçait 8 déchetteries pour les encombrants des particuliers et professionnels « d’ici 2020 ».

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139510
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139510
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139510
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139510
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139510
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139510
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...