24.9 C
Dzaoudzi
vendredi 19 juillet 2024
AccueilFil infoKamiloudine Djanfar : les témoignages

Kamiloudine Djanfar : les témoignages

Nous apprenions ce matin avec stupeur le décès das la nuit, et à 45 ans, de Kamiloudine Djanfar. Un décès brutal qui a occasionné de multiples hommages et témoignages de condoléances. Il a été enterré ce jeudi matin, “beaucoup de monde s’est déplacé”, nous rapporte un de ses amis.

Des condoléances “à sa famille, son épouse, ses enfants et à tout Mayotte pour la perte de cet être cher”, présentées par l’ensemble des membres du Conseil économique, social et environnemental de Mayotte dont il était le 2e vice-président.

Kamiloudine Djanfar lors d'un combat syndical (à gauche sur la photo)
Kamiloudine Djanfar lors d’un combat syndical (à gauche sur la photo)

Le Medef  Mayotte salue la mémoire de  Kamidouline Djanfar, “un homme de convictions engagé pour ses concitoyens à la fois comme président-fondateur de l’association de consommateurs Indecosa , comme secrétaire général adjoint de la CGTMA et comme vice-président du Conseil économique, social et environnemental de Mayotte. Le président et les membres du Medef Mayotte présentent leurs sincères condoléances à la famille de Kamidouline Djanfar et à ses camarades de  la CGT-MA”.

La Confédération Générale des Petites et Moyennes Entreprises de Mayotte (CGPME) lui rend un vibrant hommage, parlant d’un “défenseur infatigable des salariés et des situations les plus précaires de l’île. Avec cette brusque disparition, Mayotte perd un de ses valeureux enfants, mais aussi un grand défenseur de la justice sociale. Ainsi la CGPME Mayotte et son président présentent leurs condoléances les plus attristées à la famille de Kamiloudine DJANFAR et à tous ses proches et leur témoignent de leur soutien durant cette douloureuse épreuve.”

Le préfet de Mayotte, enfin, qui, “au nom de l’Etat, s’associe à la peine de sa famille, du monde syndical et des Mahorais”, et rappelle les actions du syndicaliste : “l’intégration des instituteurs de l’île dans le corps des professeurs des écoles, l’alignement du niveau de rémunération sur le SMIC métropolitain, la lutte contre la vie chère”. Seymour Morsy salue les 15 années d’actions syndicales “dans un esprit de construction, de fermeté mais toujours dans le respect de l’autre. Mayotte perd un grand défenseur des droits des Mahorais”.

 

 

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139511
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139511
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139511
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139511
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139511
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139511
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...