25.9 C
Dzaoudzi
jeudi 13 juin 2024
AccueilEducationRe(Découvrir) le plaisir d’apprendre

Re(Découvrir) le plaisir d’apprendre

Auteur de « Au bon plaisir d’apprendre », Bruno Hourst était présent pendant deux semaines à Mayotte pour proposer aux professionnels de la formation des pistes pour enseigner autrement, notamment en s’adaptant sur les potentiels de leur interlocuteurs à Mayotte.

Bruno Hourst
Bruno Hourst

Bruno Hourst était du 16 au 30 juin l’invité de l’AOFM, l’Association des Organismes de Formation de Mayotte, dans le cadre de la professionnalisation des organismes de formation, financée par le Conseil Départemental, la Dieccte et Opcalia. Une quarantaine de formateurs ont ainsi bénéficié de sessions de travail sur des outils d’apprentissages issus de pédagogies nouvelles.

Ingénieur et enseignant, Bruno Hourst s’est intéressé aux pédagogies nouvelles dans le cadre de ses formations afin, notamment, d’apporter des réponses aux problématiques d’échec scolaire.

Quels sont les facteurs qui interviennent dans la transmission des savoirs ? est une des questions qui va s’appuyer pour sa réponse sur des outils pédagogiques (jeux-cadres de Thiagi, intelligence multiples, topogrammes…), issus de son expertise et de ses nombreuses rencontres professionnelles (USA, Australie, Cambodge).

Développement psychologique et affectif de l’auditeur

Auteur d’une dizaine d’ouvrages, il partage ses recherches et expérimentations avec les acteurs de l’enseignement, de la formation mais aussi du monde de l’entreprise, en France et à l’étranger.

Convaincu qu’il est possible d’apprendre autrement, son travail est axé sur l’approche pédagogique du « Mieux-apprendre » (inspirée des théories anglo-saxonnes de l’Accelerative learning) afin de « retrouver les fondements naturels qui donnent sa cohérence au fait d’apprendre ».

Il intègre donc l’influence de l’environnement d’apprentissage, l’importance du développement psychologique et affectif de la personnalité, la prise en compte du mode préférentiel d’apprentissage de chacun, la cohérence avec le fonctionnement naturel du cerveau.

Ce samedi 27 juin, Bruno Hourst est intervenu dans le cadre d’une conférence interactive afin de faire (re)découvrir le plaisir d’apprendre et d’échanger sur des outils pédagogiques exploitables dans le contexte mahorais.

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...