24.9 C
Dzaoudzi
vendredi 19 juillet 2024
AccueilorangeLe tennis mahorais au rendez-vous, malgré tout

Le tennis mahorais au rendez-vous, malgré tout

Quatre tennismen de Mayotte sont partis pour les Jeux. Jamais le niveau de nos représentants n’a été aussi élevé, malgré la situation du tennis, «enfant oublié» du sport mahorais.

Rachadi Madi, Ikal Mondroha, Shayan Saboor et Abdoul Ali, défendent le tennis mahorais aux 9es Jeux des Îles
Rachadi Madi, Ikbal Mondroha, Shayan Saboor et Abdoul Ali, défendent le tennis mahorais aux 9es Jeux des Îles

«On est capable de créer une surprise». Rachadi Madi est sûr de lui. A 31 ans, il est le pilier de la sélection de tennis de Mayotte. Avec sa 3e participation Jeux, il espère finir en beauté son parcours. «C’est ma dernière année en tant que joueur», affirme-t-il. Mais il n’en a pas fini avec le tennis, loin de là. Premier diplômé d’Etat de la discipline à Mayotte, il prend à cœur son rôle d’encadrant au niveau du comité et mais aussi du club de Doujani. C’est de ces places privilégiées, qu’il a fait venir les Mahorais de la sélection. «Je garde toujours un œil sur tous les joueurs, même quand ils sont partis.»

A Châlons-en-Champagne ou Paris, trois des quatre tennismen vivent en métropole. Arrivé à un certain niveau, il faut partir, «mais pas trop tard», relève Shayan Saboor. «Moi je suis parti à 16 ans, c’était déjà un peu tard». Pour s’entraîner, se confronter et donc accéder à un niveau toujours plus élevé, rester à Mayotte n’est en effet pas la voie la plus facile.

Abdoul Ali
Abdoul Ali

L’effondrement du nombre de licenciés

Car «le tennis, c’est l’enfant oublié du sport mahorais», regrette Hervé Mogne-Mali, une figure historique du tennis à Mayotte. Il y a d’abord, le comité «qui n’a peut-être pas joué son rôle d’accompagnateur. On a eu des problèmes de détection et pas assez de suivi pour remplacer la première génération qui a lancé le tennis à Mayotte», souligne Rachadi Madi.

«Ca fait 15 ans que le tennis perd des adhérents. On accuse une baisse de 70% des licenciés», regrette-t-il. Ils seraient environ 300 actuellement dans le département avec seulement trois clubs : Koropa, Tsingoni et Doujani.

Une nécessaire volonté

Il faut aussi faire avec la question du sous-équipement. A Cavani, il existe bien une emprise pour ajouter un 3e court et des algécos pour créer un pool-house. Les joueurs disposeraient ainsi d’un endroit pour se retrouver et ne pas se séparer dès la fin des entraînements ou des matchs. Mais, il faut un geste politique… et financier.

JIOI tennis Rachadi MadiPour se développer, le tennis aurait en effet besoin d’acteurs volontaires. Car «c’est un sport de riche», reconnaît Rachadi. «Moi, j’ai joué parce qu’il y avait cette politique d’intégration qui existe encore à Cavani». Le club continue son opération «tennis à l’école» qui contribue à casser cette image de sport élitiste.
«Les gamins des quartiers, on les prend à 100%», souligne Hervé Mogne-Mali. Le club ouvre ses portes à chaque jeune qui arrive et s’il marque un réel intérêt, le club paie les adhésions et donne chaussures et raquettes.

Un niveau qui monte

Ikal Mondroha
Ikbal Mondroha

Malgré tout, le niveau du tennis mahorais ne cesse monter. Alors que nos joueurs étaient classés en 4e série à Mada puis en 3e aux Seychelles, cette fois-ci, les quatre tennismen de Mayotte sont en 2e série. Ils sont classés 3/6, 2/6 et 0 pour Abdoul Ali, le meilleur des quatre qui reconnait avoir «un peu de pression». «Il ne lui reste pas grand-chose pour entrer dans le haut du classement», estime Hervé Mogne-Mali. Pour ces Jeux, ils joueront en simple et en double mais il faut encore attendre pour connaître le tirage.

«On a une bonne préparation, les joueurs arrivent en forme sur la compétition. Et le sport, ce n’est pas une science exacte alors je sais qu’on est capable de créer la surprise», affirme Rachadi Madi.
RR
Le Journal de Mayotte

Shayan Saboor
Shayan Saboor

La sélection de Mayotte de tennis pour les 9es Jeux des Îles :
Abdoul Ali
Rachadi Madi
Shayan Saboor
Ikbal Mondroha

Entraîneur :
Bertrand Fruchou

Juge arbitre :
Ranser Saïdi

Le programme du tennis masculin aux Jeux, au Tennis Club Champ Fleuri à Saint-Denis :

02 Août 2015
Double ELIMINATOIRES Homme, 16h00

Entraînement sur les courts de Cavani cette semaine
Entraînement sur les courts de Cavani cette semaine

03 Août 2015
Double ELIMINATOIRES Homme, 09h00
Simple ELIMINATOIRES Homme, 16h00

04 Août 2015
Double ELIMINATOIRES Homme, 09h00
Simple ELIMINATOIRES Homme, 16h00

05 Août 2015
Double 1/2 FINALE Homme, 09h00

06 Août 2015
Simple 1/2 FINALE Homme, 09h00
Double FINALE Homme, 16h00

07 Août 2015
Simple FINALE Homme, 09h00

JIOI tennis

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139115
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139115
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139115
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139115
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139115
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139115
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...