24.9 C
Dzaoudzi
vendredi 19 juillet 2024
AccueilEconomieConstructions scolaires : 134 classes et 5 réfectoires pour 11 millions d’euros

Constructions scolaires : 134 classes et 5 réfectoires pour 11 millions d’euros

Dembéni, Koungou, Mamoudzou et Tsingoni sont les principales bénéficiaires de la dotation de l’Etat pour les constructions scolaires cette année. Une programmation supplémentaire pourrait intervenir avant la fin de l’année.

Ecoles T12Les subventions allouées aux communes de Mayotte au titre de l’année 2015 pour les constructions scolaires ont été réparties. Ce travail a été fait mardi dernier lors d’une réunion de la commission chargée de suivre la Dotation Spéciale de Construction et d’Équipements des Établissements scolaires (DSCEES) autour du Préfet, Seymour Morsy et du Président de l’association des maires, Saïd Omar Oili.

La préfecture indique dans un communiqué qu’après «l’effort sans précédent de l’État en 2014 à hauteur de 14 millions d’euros en faveur des constructions scolaires du premier degré», ce sont 9,5 millions d’euros qui seront versés cette année pour les constructions et rénovations scolaires et la finition de certains chantiers. Dans cette somme, «près de 6,4 millions» serviront à «achever certains chantiers SMIAM et 600.000 euros seront mobilisés pour parachever les chantiers de l’année 2014».

Il faut également ajouter l’abondement de la DETR, la dotation d’équipement des territoires ruraux, pour obtenir une enveloppe complète de 11 millions.

68 millions en 8 ans

Concernant la répartition, 70 % de l’enveloppe eEcolesst consacrée aux communes de Dembéni, Koungou, Mamoudzou et Tsingoni, «car ce sont elles qui connaissent le plus fort taux de rotation scolaire».
Au total, 134 salles de classes (113 constructions et 21 rénovations) et 5 réfectoires verront le jour grâce à la Dotation Spéciale de Construction et d’Équipement des Établissements Scolaires. La préfecture souligne que cet engagement de l’Etat permettra «de préserver l’activité des entreprises locales qui répondront aux marchés publics».

En 8 ans, la dotation État (DSCEES) pour le premier degré a permis de mobiliser près de 68,8 millions d’€ et 30 millions d’€ pour les seules trois dernières années.
Et ce n’est peut-être pas fini pour cette année. «La mobilisation de l’État et l’effort conséquent déjà réalisé en matière de construction scolaire pourrait en outre bénéficier d’une programmation complémentaire à l’automne prochain», indique la préfecture.
RR
Le Journal de Mayotte

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139126
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139126
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139126
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139126
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139126
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139126
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...