24.9 C
Dzaoudzi
jeudi 18 juillet 2024
AccueilFil infoLa présidence malgache dément le retrait des JIOI et parle de méprise

La présidence malgache dément le retrait des JIOI et parle de méprise

La page Facebook et le compte twitter officiels de la présidence malgache avaient annoncé le retrait de la délégation de Madagascar des 9es Jeux des Îles, hier dans la soirée. Le message était clair et lapidaire : «Au vu des événements et traitements subis par la délégation malgache Madagascar se retire des Jeux». L’information se diffuse comme une trainée de poudre et l’ensemble de la presse la reprend, à Mada, à La Réunion où parle de «nouvel incident diplomatique» et à Mayotte grâce au JDM.

Un message posté sur facebook par la présidence malgache
Un message posté sur facebook par la présidence malgache

Dans la matinée, le CIJ, le Conseil international de Jeux, la plus haute instance de l’événement dément l’information, suivi de la présidence malgache elle-même qui parle d’un piratage de ses comptes.

Finalement, ce samedi en fin de matinée, via les mêmes réseaux sociaux, la direction de la communication de la présidence malgache fait machine arrière, dans un message au contenu assez étonnant :
«Suite à une série de méprises et malgré le recoupement habituel auprès de source généralement fiable, nous regrettons profondément d’avoir diffusé une information non avérée. Le retrait de Madagascar des Jeux des Iles de la Réunion en relation avec différents incidents survenus lors du séjour de nos athlètes n’est pas à l’ordre du jour.
Par ailleurs, jusqu’à preuve du contraire, aucun des canaux Internet de la Présidence n’a été piraté. Nous assumons pleinement cet impair et présentons nos plus sincères excuses à celles et ceux qui ont été induits d’erreur à partir de notre page.
La Direction de la Communication».

Fonctionnaire zélé, stagiaire passionné ?… L’explication d’une direction de la communication qui annonce sans validation présidentielle le retrait du pays d’un événement international paraît assez peu probable.

Quoi qu’il en soit, Madagascar ira donc au bout des Jeux et c’est tant mieux ! Car la Grande Île est en effet encore en piste pour décrocher de nombreuses médailles : au basket, foot, tennis, volley… Et la délégation prendra également part à la cérémonie de clôture.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139118
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139118
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139118
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139118
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139118
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139118
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...