23.9 C
Dzaoudzi
mercredi 24 juillet 2024
AccueilorangeQuestions autour de la «mafia des kayaks»

Questions autour de la «mafia des kayaks»

Alors que le comité de kayak tente de développer la discipline dans le département, 150 kayaks financés par de l’argent public pour les associations semblent accaparés par certains établissements scolaires voire privatisés. Une question à 95.000 euros.

Lavou bilé Le relai en kayak à MtsangadouaCertains s’amusent à appeler cette situation la «mafia des kayaks». Le terme est probablement bien excessif mais il montre bien l’état d’exaspération des membres du comité de kayak de Mayotte. Mais où sont donc passés les 150 kayaks financés il y a 5 ans pour les associations et clubs sportifs ?
La question est loin d’être anecdotique car il est question de l’utilisation de l’argent public et en l’occurrence d’une somme a priori rondelette qui avoisinerait les 95.000 euros.

Ces kayaks ont été, à l’époque, répartis sur le territoire mahorais mais aujourd’hui, personne ne semble en mesure de savoir où ils sont et qui les utilisent avec précision. Le comité de kayak de Mayotte aimerait bien avoir la réponse car il a lancé un vaste plan pour développer la discipline. Six clubs ont été créés, répartis dans le département. Les encadrants sont là, les jeunes sont demandeurs mais comble de l’ironie, le matériel fait défaut.

Des kayaks sous clés

Canoe kayak sur Petite TerreA Bandrélé par exemple, sur Musical Plage, le jeune club dispose en tout et pour tout de 6 kayaks financés par le comité lors de la création de la structure. Pas de quoi développer une pratique massive. A proximité, pourtant, existe un parc nettement plus important de 30 embarcations. C’est une partie des fameuses 150 embarcations subventionnées pour les enfants. Problème : il a été accaparé par le collège de la commune. Si les scolaires en profitent durant la semaine, impossible pour les associations d’en disposer les week-ends et les vacances, malgré la volonté de la mairie.

Pendant les vacances scolaires, les kayaks restent désespérément sous clés. Mais il n’en est pas de même le week-end où ils sont couramment utilisés et d’une drôle de façon. Des amicales d’enseignants s’en servent pour agrémenter leurs samedis et leurs dimanches, une utilisation parfaitement illégale en dehors du temps scolaire… Tout ceci, sous les yeux des enfants qui devraient en bénéficier.

Demande d’enquête

Et la situation de Musical est loin d’être unique: dans toutes les autres bases nautiques de l’île, à Hagnoundrou ou Passamainty par exemple, les clubs sont confrontés au même problème, au grand dam du comité de kayak.

Match de kayak-polo sur le lagon de Mayotte, le samedi 14 mars à Passamainty
Match de kayak-polo sur le lagon de Mayotte, le samedi 14 mars à Passamainty

Une demande d’enquête a été déposée en janvier auprès du procureur de la République pour faire la lumière sur ces 150 bateaux mais aussi du matériel complémentaire et au moins une remorque. Au comité, certains se demandent même si ces kayaks financés avec de l’argent public n’auraient pas été exploités commercialement en certains points du territoire.

Le vice-rectorat a été alerté sur ces pratiques pour le moins surprenantes mais depuis janvier rien ne semble avoir évolué. En cette période de rentrée, le comité aimerait que la question trouve une issue pour que les kayaks publics restent réellement à disposition… du public.
RR
Le Journal de Mayotte

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139114
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139114
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139114
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139114
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139114
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139114
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...